NOUVELLES

De nouveaux affrontements au Bangladesh font au moins un mort et 15 blessés

19/09/2013 07:14 EDT | Actualisé 19/11/2013 05:12 EST

DACCA, Bangladesh - Au moins une personne a perdu la vie, jeudi, quand les policiers du Bangladesh ont ouvert le feu contre des partisans du plus important parti islamiste du pays.

Une quinzaine de personnes, dont 10 policiers, ont aussi été blessées.

Les affrontements, dans le district occidental de Meherpur, ont éclaté quand les partisans de l'opposition ont attaqué les forces de l'ordre et grièvement blessé un policier.

Les membres du parti Jamaat-e-Islami faisaient respecter la grève générale organisée en réaction à la condamnation à mort, plus tôt cette semaine, d'une des principaux dirigeants de la formation. Abdoul Quader Mollah a été reconnu coupable d'avoir ordonné l'exécution d'une famille de quatre personnes, au moment de la guerre d'indépendance du Bangladesh face au Pakistan en 1971.

Les membres de son parti affirment qu'il s'agit d'un verdict politique.

Des incidents violents sont aussi rapportés dans d'autres villes du pays, où les manifestants ont bloqué des routes, incendié des véhicules et affronté la police. À Dacca, la capitale, la plupart des écoles et des commerces étaient fermés et les rues étaient pratiquement désertes.

Un autre homme avait également perdu la vie mercredi, à l'occasion de la première journée de manifestations.

PLUS:pc