NOUVELLES

Un enfant sur quatre a un retard de développement en maternelle au Québec

18/09/2013 12:52 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

Plus d'un enfant sur quatre qui fréquente la maternelle est considéré comme vulnérable dans au moins un des cinq domaines de développement, révèle une étude réalisée par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Selon l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM), près de 13 % des enfants du préscolaire sont vulnérables dans un seul domaine de développement, alors que 6 % le sont dans deux domaines et un autre 6 % dans au moins trois domaines.

Les cinq domaines qui ont fait l'objet de cette étude sont la santé physique et le bien-être, les compétences sociales, la maturité affective, le développement cognitif et langagier et les habiletés de communication et connaissances générales.

L'enquête a été menée au cours de l'année scolaire 2011-2012 auprès de 4000 enseignants répartis dans plus de 1600 écoles - primaires publiques et privées - dans les 17 régions administratives du Québec. Elle a permis de déterminer que les bambins des régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches et de la Montérégie sont moins vulnérables que ceux de la Mauricie, de Montréal, de l'Outaouais et de Laval.

Le clivage entre les garçons et les filles s'est une fois de plus confirmé : 33 % des garçons affichent une vulnérabilité dans au moins un domaine de développement comparativement à 18 % chez les filles.

La Presse Canadienne

PLUS:rc