NOUVELLES

Simon s'approche de la marque de Cahoon pour le nombre d'attrapés

18/09/2013 08:21 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

VANCOUVER - Geroy Simon voulait seulement avoir la chance de jouer.

L'athlète de Johnstown, dans l'ouest de la Pennsylvanie, connaissait peu la LCF à son arrivée avec les Bombers comme joueur autonome, en 1999. Quatorze ans plus tard, il est sur le point de laisser sa marque comme l'ailier espacé le plus productif de l'histoire de la ligue.

Simon, qui domine déjà l'histoire de la LCF pour les verges par réceptions, n'a besoin que de six attrapés pour éclipser la marque de Ben Cahoon (1017). Le demi inséré des Riders aura la chance de briser le record samedi contre les Lions, son ancienne équipe.

«Je ne savais pas grand-chose de la Ligue canadienne à mon arrivée... j'avais l'impression de ne pas avoir eu ma chance dans la NFL, a dit Simon, 38 ans. Je cherchais juste une place où je pourrais jouer. Je savais que si on me donnait vraiment la chance de me faire valoir, j'allais bien faire.»

Simon, Cahoon et Terry Vaugh sont les seuls joueurs de l'histoire de la ligue avec au moins 1000 réceptions. En 15 ans dans le circuit Simon a accumulé 16 128 verges, dont 103 touchés.

«Ben et moi sommes des amis depuis longtemps, a dit Simon. Il a été un très grand joueur dans cette ligue, et je suis honoré d'avoir la chance de briser son record.»

Simon a passé ses deux premières campagnes avec Winnipeg avant de se joindre aux Lions comme joueur autonome, après la saison 2000. C'est en C.-B. que sa carrière a pris son envol, avec six nominations dans l'équipe d'étoiles et deux titres de la coupe Grey, en 2006 et 2011. Il a aussi été le joueur par excellence de la ligue en 2006, après avoir établi des sommets personnels pour les réceptions (105), les verges par réceptions (1856) et les touchés (15).

L'an passé par contre, des blessures à l'arrière de la cuisse l'ont limité à 54 attrapés, 700 verges et deux touchés et le 24 janvier, on l'a envoyé à Regina en retour de l'ailier espacé Justin Harper et d'un choix de troisième tour en 2014.

Depuis son retour au jeu après avoir raté les trois premiers matches des siens (blessure dans le haut du corps), Simon a un rôle de mentor et de complément pour Chris Getzlaf, Weston Dressler et Taj Smith.

«Je pense que j'amène une présence dans le vestiaire et sur les lignes de côté, a dit Simon. J'ai une crédibilité grâce à ce que j'ai accompli... beaucoup de jeunes joueurs viennent me demander conseil. Je donne mon opinion quand il le faut et je pense que ça passe bien. Je le fais parfois subtilement, mais le message se rend bien.»

PLUS:pc