POLITIQUE

D'ex-élus, dont Nathalie Normandeau, visés par les perquisitions de l'UPAC aux bureaux du PLQ

18/09/2013 08:26 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST
PC

Les perquisitions ayant eu lieu en juillet dernier aux bureaux du Parti libéral du Québec visent un groupe de quelques ex-parlementaires, selon des informations obtenues par le journaliste de l'émission Enquête, Alain Gravel.

Selon ses sources, l'ancienne vice-première ministre Nathalie Normandeau est du nombre. Alain Gravel ajoute que l'enquête est de nature criminelle et ne veut pas dire que ces personnes font face à des accusations.

Pour l'instant, peu de choses ont filtré de ces perquisitions.

Quant au chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, il a déclaré mardi qu'il n'était au courant d'aucun détail de l'enquête et ignorait ce que les policiers cherchaient lors de leur passage dans les locaux du parti.

Philippe Couillard a cependant tenu à déclarer qu'il tenait à ce que toute personne ayant agi de façon illégale réponde de ses actes.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques frappes de l'UPAC