DIVERTISSEMENT

Michael Hall, interprète de «Dexter», est prêt à tirer sa révérence

18/09/2013 02:28 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST
Showtime

NEW YORK, États-Unis - La vie de Dexter Morgan semblait a priori bien rangée, son penchant pour les meurtres en série inclus. Mais force est d'admettre que cela n'aura pas duré.

Il semblerait que le personnage, interprété par l'acteur Michael C. Hall («Six pieds sous terre») et tête d'affiche de la série «Dexter», ne réponde plus à la philosophie imposée par son père adoptif pour contrôler ses pulsions meurtrières, soit de n'éliminer que les individus qui sont de réels assassins susceptibles de tuer à nouveau, le tout en camouflant ses traces.

La populaire série télévisée diffusera ainsi la grande finale de la huitième et dernière saison, dimanche soir.

Michael C. Hall a souligné, mercredi, que son personnage était désormais très loin de ce qu'il avait pu être au tout début de la série. Selon lui, Dexter Morgan est devenu une personne très différente et son aptitude à ne ressentir aucune émotion semble s'être érodée, «lentement mais sûrement».

Les limites de Dexter Morgan ont été durement éprouvées dans les dernières saisons, lorsque son épouse est tuée à la fin de la quatrième saison ou encore lorsque sa demi-soeur le voit commettre un meurtre dans la sixième.

«Dexter», qui a pris l'antenne pour une première fois en 2006, suit les aventures d'un jeune homme avec un fort penchant pour les meurtres. Bizarrement, la série a permis aux téléspectateurs de tolérer, voire d'aimer, un personnage qui commet des gestes aussi répréhensibles que des homicides.

Michael C. Hall y est allé de quelques-unes de ses propres hypothèses pour expliquer le phénomène, soulignant que certains téléspectateurs apprécient sans doute le contrôle extrême qu'a le personnage de Dexter sur sa vie, en comparaison avec le sentiment de chaos que bien des gens ressentent par rapport à leur propre vie. Il ajoute, à la blague, que d'autres sont peut-être tout simplement attirés par ces impulsions meurtrières qu'ils ont eux aussi mais ne peuvent soulager.

L'acteur de 42 ans reconnaît qu'après huit saisons, certains traits de personnalité de Dexter Morgan lui manqueront. Son personnage est doté d'un sang froid et n'hésite jamais, même si la pression est énorme.

Michael C. Hall avait déjà interprété un autre personnage tout aussi en contrôle de ses émotions, soit celui de David Fisher dans la série «Six pieds sous terre». Ces deux rôles lui ont par ailleurs valu d'être en nomination aux Emmy Awards.

Et n'eut été du talent des scénaristes, «Dexter» aurait pu sombrer du côté de la série où chaque semaine amène son lot de meurtre mystérieux. La série quittera toutefois l'antenne dans un sommet de popularité, les cotes d'écoute de la huitième saison n'ayant jamais été aussi élevées.

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 8 de Dexter en images