NOUVELLES

Les marchés boursiers sont montés en flèche grâce à la Réserve fédérale

18/09/2013 05:00 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Les marchés boursiers sont montés en flèche à Toronto et Wall Street, mercredi, après que la Réserve fédérale des États-Unis eut décidé de ne pas réduire ses mesures de relance tant que l'économie américaine n'affichera pas une plus grande vigueur.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto, en baisse pendant la majeure partie de la journée, a clôturé en hausse de 97,29 points, à 12 931,40 points, soit son niveau le plus élevé depuis juillet 2011. Le dollar canadien a bondi de 0,70 cent US et terminé la journée à 97,83 cents US, après s'être hissé à 98,03 cents US plus tôt en cours de séance.

Dans un communiqué diffusé au terme d'une rencontre de deux jours, la Fed a annoncé avoir décidé de ne pas réduire ses achats obligataires, actuellement de 85 milliards $ US par mois, avant de détenir des preuves plus concluantes d'une reprise économique durable aux États-Unis.

La banque centrale américaine a indiqué que l'économie connaissait une croissance modérée et que certains des indicateurs des conditions du marché du travail s'étaient améliorés. Elle a cependant fait remarquer que l'augmentation des taux d'intérêt et la diminution des dépenses gouvernementales restreignaient la croissance.

Les achats mensuels d'obligations visent à maintenir les taux des prêts à long terme à un niveau peu élevé afin d'encourager l'emprunt et les dépenses. De nombreux observateurs s'attendaient à ce que la banque centrale — dont la prochaine réunion doit avoir lieu en octobre — commence à réduire ces achats d'environ 10 milliards $ US, d'où la surprise ayant mené à la poussée observée à Wall Street.

La moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles et l'indice de référence S&P 500 ont tous deux clôturé à des niveaux records. Le Dow Jones a effectué un bond de 147,21 points, à 15 676,94 points, tandis que le S&P 500 a gagné 20,76 points, à 1725,52 points.

De son côté, l'indice composé du Nasdaq a progressé de 37,94 points et clôturé à 3783,64 points.

«À peu près tout le monde s'attendait (...) à ce qu'ils fassent au moins quelque chose. De ne rien faire et de ne même pas donner un indice qu'ils y pensent est très, très prudent de leur part», a affirmé Colin Cieszynski, analyste chez CMC Markets Canada.

M. Cieszynski a estimé que les investisseurs se réjouiraient de la nouvelle à court terme. Il a cependant ajouté que la décision prise par la Fed peignait un tableau plutôt préoccupant de la situation économique américaine.

«Une diminution, a-t-il indiqué, aurait été un signe de force et que (l'économie) n'a pas besoin de tout cet argent pour la soutenir, mais si elle en a encore besoin, qu'est-ce que cela dit?»

Par ailleurs, la Bourse de croissance TSXV a clôturé à 952,81 points, en hausse de 17,39 points.

Le cours du baril de pétrole brut léger pour livraison en octobre s'est établi à 108,07 $ US, en hausse de 2,65 $ US, à la Bourse des matières premières de New York.

Le cours de l'once d'or pour livraison en décembre s'est établi à 1307,60 $ US, en baisse de 1,80 $ US, sur le marché des métaux à New York.

PLUS:pc