NOUVELLES

Le régulateur de vitesse a un impact sur la vigilance des automobilistes

18/09/2013 06:10 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

PARIS - Une étude publiée en France révèle que le régulateur de vitesse a un impact sur la vigilance des conducteurs.

L’étude a été réalisée par le Centre d’investigations neurocognitives et neurophysiologiques de l’Université de Strasbourg.

Elle a révélé une détérioration des capacités attentionnelles des utilisateurs du régulateur.

Publiée par la Fondation Vinci Autoroutes, l'étude a permis de mesurer les effets de l’usage du régulateur et du limiteur de vitesse sur la vigilance et les comportements de conduite.

On y apprend ainsi que certains comportements à risque se manifestent lors des dépassements. La régulation automatisée de la vitesse incite en effet les conducteurs à rester plus longuement sur la voie de dépassement et à se rabattre moins fréquemment sur la voie de droite.

De plus, les distances de sécurité vis-à-vis des véhicules dépassés diminuent.

La capacité de réaction, notamment en situation d’urgence, est également sensiblement amoindrie par l’utilisation du régulateur ou du limiteur de vitesse. Ainsi, le temps de réaction lors d'un ralentissement du trafic ou d'un accident, se trouve allongé en moyenne de plus d’une seconde. Des dizaines de mètres supplémentaires sont ainsi parcourus avant l’appui sur la pédale de frein.

Le professeur André Dufour, de l'Université de Strasbourg, qui a piloté l’étude, conseille aux automobilistes de désactiver le régulateur lorsque le trafic est dense, ou à l’approche de zones de travaux ou de péages.

Il ajoute qu'une vigilance accrue s’impose lors des longs trajets.

Il juge nécessaire d’augmenter la fréquence des pauses, de façon à permettre au conducteur de multiplier les périodes de récupération de son niveau d’éveil.

Quatre-vingt-dix sujets ont participé à cette étude, réalisée sur un simulateur de conduite.

PLUS:pc