NOUVELLES

Le Canada se rendra au Japon pour le premier tour de la Coupe Davis 2014

18/09/2013 09:12 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Milos Raonic, Vasek Pospisil et Daniel Nestor auront fort à faire pour connaître autant de succès en Coupe Davis en 2014 qu'ils l'ont fait cette année. Mais ils devraient encore faire un petit bout de chemin.

L'équipe canadienne a été favorisée par le tirage au sort, mercredi, alors qu'elle a été jumelée au Japon en vue du premier tour du Groupe mondial qui sera disputé du 31 janvier au 2 février, l'an prochain.

Le tirage au sort a par ailleurs donné à la formation japonaise le privilège de jouer à domicile. Mais le Japon demeure une équipe à la portée du Canada, qui vient de s'incliner in extremis en demi-finale de la Coupe Davis 2013 contre la Serbie.

Martin Laurendeau, le capitaine de l'équipe canadienne, a d'ailleurs reconnu que les chances des siens de l'emporter sont très bonnes.

«Somme toute, on est heureux du tirage au sort», a-t-il commenté, mercredi, lors d'une conférence téléphonique.

«Les joueurs japonais préfèrent généralement jouer sur une surface dure, a noté Laurendeau, faisant allusion à la surface qui est la préférée des Canadiens, et aussi celle que devrait normalement choisir la fédération japonaise au cours des prochains jours. La Coupe Davis va commencer plus tôt que jamais, seulement une semaine après les Internationaux d'Australie, alors ça va forcer (Raonic et cie) à disputer deux compétitions importantes coup sur coup, mais au moins ils n'auront qu'à faire un petit détour au Japon.

«L'impact du décalage horaire et l'adaptation à la surface seront moins importants que si on avait eu à jouer en Europe. Mais il ne faut pas s'attendre à l'emporter 5-0, a prévenu Laurendeau. Sur le circuit (de l'ATP), les joueurs japonais donnent toujours du fil à retordre à leurs adversaires.»

Le meilleur joueur japonais est Kei Nishikori, qui est classé 12e au monde, un rang plus bas que Raonic. Le Canada semble avoir un avantage clair par la suite, alors que Vasek Pospisil est classé 41e en simple et Daniel Nestor, 13e en double. Les Japonais les mieux classés après Nishikori sont Yuichi Sugita (146e) et Tatsuma Ito (161e).

Le Japon, qui a réintégré le Groupe mondial après une année d'absence, est 12e au classement de la Coupe Davis. Le Canada est septième.

Si les Canadiens l'emportent, ils affronteront les vainqueurs d'un duel entre les Tchèques et les Néerlandais. Peu importe qui s'impose, les matchs seraient disputés au Canada.

Les Tchèques, les champions en titre, disputeront entre-temps la finale de la Coupe Davis 2013 contre les Serbes à Belgrade, du 15 au 17 novembre.

La troupe de Laurendeau aura donc tout un mur à gravir si elle veut se rendre aussi loin que cette année, alors qu'elle a tour à tour vaincu l'Espagne et l'Italie avant de se buter à la Serbie.

Répéter un exploit d'une telle ampleur n'est jamais facile, mais Laurendeau croit que les siens ont la bonne attitude pour y arriver.

«Quand on a quitté la Serbie, les joueurs attendaient déjà avec impatience le tirage de (mercredi) matin. Ils étaient conscients des progrès qu'on avait faits, mais ils réalisaient que ce n'était pas encore le sommet, que ce n'était pas la fin de quelque chose — au contraire.

«On a beaucoup réécrit l'histoire et on veut ajouter plusieurs chapitres à cette histoire-là. Les joueurs sont affamés, et des gars comme Milos et Vasek ont un bel avenir devant eux, tandis que le vétérans ont tous contribué», a noté Laurendeau en faisant allusion à l'âge de ses deux joueurs de simple — Raonic a 22 ans et Pospisil, 23 — ainsi qu'au refus de Nestor de ralentir.

«On va faire comme cette année: on va y aller un affrontement à la fois, avec la confiance que tout peut arriver», a dit Laurendeau, en ajoutant qu'il continuera de travailler sur la profondeur de l'équipe canadienne en cas d'imprévu, mais qu'il prévoit continuer de miser principalement sur le trio Raonic-Pospisil-Nestor.

Le tirage au sort en vue de la Coupe Davis 2014 a par ailleurs opposé l'Allemagne à l'Espagne, la France à l'Australie, les États-Unis à la Grande-Bretagne, l'Argentine à l'Italie, le Kazakhstan à la Belgique et la Serbie à la Suisse.

Le Serbe Novak Djokovic pourrait donc affronter le Suisse Roger Federer, même si ce dernier n'a pas représenté son pays en Coupe Davis depuis février 2012 — et n'a donné aucune indication qu'il prévoyait faire un retour en équipe nationale.

Les Australiens sont de retour dans le Groupe mondial pour la première fois depuis 2007 et les Britanniques pour la première fois depuis 2008.

PLUS:pc