NOUVELLES

L'ancien champion poids lourd Ken Norton rend l'âme à l'âge de 70 ans

18/09/2013 08:44 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

LAS VEGAS, États-Unis - L'ancien champion chez les poids lourds Ken Norton, qui a battu Mohamed Ali avant d'encaisser un revers controversé par décision partagée contre lui au Yankee Stadium, est décédé mercredi dans un centre hospitalier, a annoncé son fils. Il était âgé de 70 ans.

Norton avait des problèmes de santé depuis quelques années déjà, après avoir subi une série d'accidents vasculaires cérébraux, selon un ami du boxeur.

«Il se battait pour sa vie depuis deux ans, a raconté Gene Kilroy, l'ancien agent d'Ali. Je suis certain qu'il est au paradis avec tous les grands boxeurs. J'aimerais bien entendre cette conversation.»

Norton avait fracturé la mâchoire d'Ali lors de leur premier combat, un combat sans titre à l'enjeu en 1973 qu'il avait gagné par décision partagée à San Diego. Lors de la revanche six mois plus tard, Ali avait gagné de justesse par décision partagée.

Ils s'étaient affrontés une troisième fois le 28 septembre 1976 au Yankee Stadium et Ali avait à nouveau gagné de justesse afin de conserver son titre chez les poids lourds.

Norton avait remporté un combat éliminatoire des poids lourds l'année suivante et avait été déclaré champion par la «World Boxing Council». Cependant, il avait perdu un violent combat de 15 rounds contre Larry Holmes le 9 juin 1976, un combat reconnu comme un des plus spectaculaires chez les poids lourds. Norton n'a jamais été champion du monde par la suite.

Norton a terminé sa carrière avec un dossier de 42-7-1 et 33 K.-O. Il a ensuite travaillé comme acteur, participant à plusieurs films, et a aussi été commentateur lors de combats de boxe.

Peu d'experts donnaient une chance à Norton, qui possédait un corps musculaire bien sculpté, contre Ali lors de leur premier duel à San Diego, où vivait Norton. Mais son style peu orthodoxe et ses tactiques en combat rapproché avaient dérangé son adversaire et Norton avait fracturé la mâchoire d'Ali en route vers une victoire par décision qui l'a propulsé au sommet de la hiérarchie dans sa catégorie.

«Ali croyait avoir un combat facile, s'est remémoré Kilroy. Mais Norton avait un style hors du commun. À la place d'utiliser son jab par le haut, comme la majorité des boxeurs, il baissait sa main et frappait Ali par en haut avec son jab.»

Kilroy a dit que Norton avait visité Ali à l'hôpital où il avait été opéré à la mâchoire. Ali, dit-il, avait déclaré à Norton qu'il était un grand boxeur et qu'il ne voulait plus jamais l'affronter.

Ils se sont finalement retrouvés dans le ring à deux autres occasions, dont au Yankee Stadium lors de leur combat final, alors que la police était en grève. Le combat s'était étendu sur 15 rounds et Ali l'avait emporté par décision.

L'année suivante, Norton avait gagné un combat éliminatoire contre Jimmy Young et avait été déclaré champion par la WBC, qui avait retiré le titre à Leon Spinks puisqu'il avait préféré affronter Ali et non le nouveau aspirant obligatoire.

Norton a été victime d'un grave accident de la route en 1986. Il n'a jamais retrouvé toute sa mobilité par la suite.

«Les médecins avaient dit que je ne marcherais ou parlerais plus jamais», avait déclaré Norton lors d'une séance d'autographes à Las Vegas en 2011, avant de soulever son chapeau mou traditionnel afin de montrer les longues cicatrices sur son crâne chauve.

Un des fils de Norton, Ken Norton fils, a disputé 13 saisons dans la NFL en tant que secondeur avec les Cowboys de Dallas et les 49ers de San Francisco. Il est maintenant entraîneur chez les Seahawks de Seattle.

PLUS:pc