NOUVELLES

La Fed pourrait diminuer son soutien à l'économie

18/09/2013 07:15 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

La Réserve fédérale américaine (Fed) devrait annoncer en après-midi qu'elle réduit la taille de son programme de rachats massifs d'actifs, présentement de 85 milliards de dollars par mois. Ce serait la première fois depuis la crise financière de 2008 que la banque centrale américaine affaiblit son aide à l'économie.

Le comité de politique monétaire de la Fed doit préciser sa position dans un communiqué à 14 h (HAE), ainsi que de nouvelles estimations économiques. Par la suite, un point de presse du président de la Fed, Ben Bernanke, est prévu.

L'économiste Joseph LaVorgna de la Deutsche Bank explique s'attendre à « une réduction modeste » des rachats de titres de la Fed. Une majorité d'analystes avancent que l'institution pourrait réduire de 10 à 15 milliards de dollars le total de ses rachats d'actifs, des bons du Trésor et des titres adossés à des prêts immobiliers.

Fin juillet, lors de sa réunion précédente, la Réserve fédérale avait estimé qu'il était trop tôt pour réduire son soutien à l'économie préférant contribuer à « une reprise économique plus forte ». Depuis, le taux de chômage est passé de 7,6 % à 7,3 %.

M. Bernanke avait par ailleurs déclaré qu'il souhaitait que la Fed cesse complètement son programme de rachats d'actifs lorsque le taux de chômage descendra à 7 %, soit d'ici le milieu de l'an prochain.

La progression du produit intérieur brut (PIB) américain s'est accélérée au deuxième trimestre à 2,5 % en rythme annualisé, comparativement à 1,1 % au premier trimestre.
De son côté, l'économiste Michael Gregory de la BMO table sur une « mini-réduction » du soutien de la Fed à l'économie américaine avec le « ton mitigé des données économiques, le débat sur le plafond de la dette (...) et la volatilité des marchés émergents ».

Nouvelles projections

La Réserve fédérale doit également publier une révision de ses prévisions économiques et une première estimation pour 2016.

« Je pense qu'ils vont également tenter de faire passer le message que les taux n'augmenteront pas dans un futur proche », ajoute Paul Bednarczyk, directeur de la recherche chez 4CAST. Depuis la fin 2008, la Fed maintient son taux directeur proche de zéro et ne devrait pas le modifier avant que le chômage diminue sous les 6,5 %.

Qui succédera à Ben Bernanke?

En théorie, Ben Bernanke doit présider deux autres réunions du comité de politique monétaire de la Fed, en octobre et décembre, avant céder ses fonctions à son successeur.

À la suite de l'abandon du candidat préféré de la Maison-Blanche, l'ancien principal conseiller économique du président Obama, Larry Summers, c'est Janet Yellen, actuelle vice-présidente de la Fed depuis 2010, qui est la favorite.

PLUS:rc