NOUVELLES

La CIBC dit que la perte de clients Aéroplan ne se fera sentir qu'à court terme

18/09/2013 01:49 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Le président et chef de la direction de la Banque CIBC (TSX:CM), Gerry McCaughey, a affirmé mercredi que son institution était disposée à voir ses profits diminuer à court terme, à la suite de la perte de la moitié des détenteurs de cartes de crédit Aéroplan, puisqu'elle compte lancer sa propre carte de primes-voyages.

L'impact net de l'entente passée avec la Banque TD (TSX:TD), annoncée plus tôt cette semaine à la suite de semaines de négociations, ne se fera sentir qu'à court terme et totalisera moins de 30 cents par action, a indiqué M. McCaughey lors d'une conférence.

En vertu de l'accord entre les deux banques et Aimia (TSX:AIM), la CIBC recevra quelque 312,5 millions $ pour le transfert à la TD d'environ la moitié de son portefeuille de cartes Aéroplan, soit environ 550 000 comptes. Aimia fournira une tranche de 150 millions $ des paiements à faire à la CIBC.

De son côté, la TD versera la somme de 162,5 millions $ à la CIBC. Cela comprend un montant de 50 millions $ à la date de clôture de l'entente

La perte de la moitié des clients Aéroplan fera chuter le bénéfice par action de la CIBC d'environ 45 cents, mais le renouvellement du contrat aurait coûté 15 cents par action à la banque.

M. McCaughey a indiqué que le fait de contrôler entièrement sa propre carte avait joué un rôle clé dans sa décision de ne pas renouveler la précédente entente avec Aimia, tandis que l'accord avec la TD permet à la CIBC de continuer à émettre des cartes Aéroplan aux clients qui voyagent essentiellement avec Air Canada.

Les actions de la Banque CIBC ont terminé en hausse de 0,08 cents, ou 0,1 pour cent, à 82,17 $, à la Bourse de Toronto. Le titre de la Banque TD affichait une baisse de 28 cents, à 91,15 $, tandis que celui d'Aimia était en recul de 15 cents, à 17,98 $.

PLUS:pc