NOUVELLES

Joe Oliver vante Keystone XL à Calgary

18/09/2013 05:41 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

Le ministre canadien des Ressources naturelles, Joe Oliver, affirme que les avantages potentiels du projet d'oléoduc Keystone XL compensent largement les coûts associés au lobbyisme en faveur de ce mégaprojet.

Les politiciens conservateurs ont fait plusieurs voyages à Washington durant les cinq dernières années, dans l'espoir de calmer les craintes, de rallier les appuis et de réfuter les critiques envers le projet.

Au congrès ThinkEnergy de Google, mercredi à Calgary, le ministre Oliver a affirmé que l'oléoduc ferait une différence dans l'économie du Canada et génèrerait des revenus significatifs pour les gouvernements.

Malgré le temps et les coûts investis pour faire avancer le projet, M. Oliver estime que le jeu en vaut largement la chandelle.

Il a ajouté qu'il était important de maintenir une présence aux États-Unis jusqu'à ce qu'une décision soit prise sur le projet d'oléoduc.

Plus tôt cette semaine, il se trouvait à New York pour rencontrer des investisseurs et des banquiers.

« Je pense que les faits de base sont là. Les avantages sont clairs. Je pense que les enjeux environnementaux ont été évalués, mais la décision n'a toujours pas été prise. C'est un projet important, je crois, pour les deux pays. Nous avons donc l'intention de continuer à communiquer les enjeux au public américain et aux décideurs », a déclaré M. Oliver mercredi.

Cet investissement de sept milliards de dollars permettrait de transporter des millions de barils de pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta et de chmaps pétrolifères de Bakken, au Dakota du Nord, jusqu'aux raffineries de la côte du golfe du Mexique.


PLUS:rc