NOUVELLES

BlackBerry pourrait licencier jusqu'à 5000 personnes pour redevenir rentable

18/09/2013 03:23 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Le fabricant de téléphones intelligents BlackBerry (TSX:BB) pourrait licencier jusqu'à 5000 personnes lors des mois à venir dans le but de retrouver la voie de la rentabilité, selon le Wall Street Journal.

Le journal financier, citant des sources familières avec le dossier, a indiqué que les dirigeants de BlackBerry s'apprêtaient à réduire les effectifs de l'entreprise dans une proportion qui pourrait atteindre 40 pour cent avant la fin de l'année.

BlackBerry a refusé de faire quelque commentaire que ce soit sur les chiffres avancés par le Wall Street Journal ou sur la possibilité de mises à pied.

Rebecca Freiburger, porte-parole du fabricant, a affirmé dans un communiqué transmis par courriel que des mesures continueraient d'être prises pour faire en sorte que BlackBerry compte les bonnes personnes à la bonne place.

Le chef de la direction de BlackBerry, Thorsten Heins, a mis en branle un programme en trois étapes devant permettre à la société de Waterloo, en Ontario, de redevenir rentable.

Lors de son plus récent trimestre, BlackBerry a subi une perte de 84 millions $ en raison des coûts liés au lancement de ses nouveaux appareils et des envois aux magasins, décevants.

Les prochains résultats financiers de l'entreprise doivent être dévoilés le 27 septembre.

BlackBerry comptait 12 700 employés dans le monde entier au début du mois de mars, mais a réduit ses activités depuis quelque temps. En juillet, la société a annoncé la mise à pied de 250 travailleurs à ses installations d'évaluation des produits de Waterloo, et plus tôt ce mois-ci, elle a licencié quelque 60 autres personnes, pour la plupart à son service des ventes.

Durant l'été, plusieurs dirigeants de rang intermédiaire, responsables du lancement du nouveau système d'exploitation BlackBerry et de la tablette électronique PlayBook, ont quitté l'entreprise.

Ces réductions des effectifs sont survenues à la suite du sacrifice de 5000 postes fait par la société depuis qu'elle s'est lancée dans une restructuration de ses activités, l'an dernier.

Mercredi, BlackBerry a mis en marché son plus récent appareil, un téléphone intelligent de plus grande taille ayant pour nom BlackBerry Z30, à mi-chemin entre un téléphone intelligent régulier et une tablette électronique.

Le Z30 est doté d'un écran de près de 13 centimètres. La durée de vie de sa pile — pouvant atteindre jusqu'à 25 heures — a aussi été améliorée par rapport aux autres modèles lancés plus tôt cette année, de même que la rapidité du processeur.

À la Bourse de Toronto, le titre de BlackBerry a clôturé la séance en recul de 0,24 cents, ou 2,21 pour cent, à 10,64 $.

PLUS:pc