NOUVELLES

Andy Reid ne veut pas faire trop de cas de son retour à Philadelphie

18/09/2013 05:16 EDT | Actualisé 18/11/2013 05:12 EST

PHILADELPHIE - Andy Reid n'a pas voulu faire trop de cas de son retour à Philadelphie, restant ainsi fidèle à lui-même.

«Ce n'est pas ma mentalité en ce moment», a dit Reid quand on lui a demandé si cela allait être émotif pour lui de voir ses Chiefs (2-0) se mesurer aux Eagles (1-1), jeudi.

«Si nous n'affrontions pas une bonne équipe, peut-être que oui, mais je ne vois pas ça comme ça. Ma priorité est le travail à faire et de voir ce que nous devons réussir dans un endroit où la foule n'est pas commode.»

Reid a amené les Eagles jusqu'à cinq matches de championnat de la Nationale et un match du Super Bowl, avant d'être congédié après une saison de 4-12 en 2012, à sa 14e saison comme entraîneur-chef à Philadelphie.

Pendant qu'il connaît un excellent départ avec Kansas City (le club a déjà autant de gains que le total de l'an dernier), Chip Kelly a dynamisé les Eagles et leurs partisans avec une attaque à haut rythme et une bonne dose d'énergie.

«J'ai beaucoup de respect pour Andy, a dit Kelly. Vous pouvez juste être admiratif quand vous voyez un entraîneur-chef au même endroit pendant 14 ans. Il a eu tout un impact sur cette organisation. Quand vous le côtoyez, vous vous rendez compte qu'il n'y a pas beaucoup de gars comme Andy Reid.»

LeSean McCoy domine la NFL avec 237 verges par la course, ce qui aide les Eagles à se classer deuxièmes pour les verges au sol dans la ligue, avec 352.

Les Chiefs ont la deuxième meilleure brigade contre l'attaque terrestre, alors ce devrait être une belle confrontation à ce niveau.

Il reste que Reid a toujours eu comme philosophie de passer avant de courir - à noter d'ailleurs que les Eagles montrent la troisième pire défense contre le jeu aérien.

«Ils déploient souvent des schémas qui peuvent porter à confusion, a dit Smith au sujet de la défense des Eagles. Il faudra vraiment être sur la même longueur d'ondes en attaque, encore plus dans un stade bruyant.»

Le plaqueur Dontari Poe des Chiefs a déjà réussi trois sacs et demi, dont deux et demi contre Tony Romo, dimanche dernier.

«Il prend de la place, il se déplace très bien et il joue de façon intelligente», a dit le garde Todd Herremans des Eagles, au sujet de son rival de six pieds trois, 346 livres.

Finalement, Michael Vick semble vraiment se plaire dans l'attaque à cadence élevée de Kelly. Il prend les bonnes décisions, ce qui l'a aidé à établir un sommet personnel avec 428 verges par la passe, le week-end dernier. Il n'a pas été intercepté et il a déjà complété quatre passes de touché, en plus d'avoir atteint la zone des buts au sol deux fois.

PLUS:pc