NOUVELLES

USA: l'industrie du film pornographie met fin à son moratoire

17/09/2013 11:53 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

LOS ANGELES, États-Unis - Une association professionnelle de l'industrie du film pornographique a annoncé avoir levé son moratoire sur la production de films, le deuxième du genre en un mois à la suite de craintes d'une propagation du virus du sida.

La Coalition pour la liberté d'expression (FSC) a précisé que le moratoire, qui avait été imposé pour une période de deux semaines, prendrait fin vendredi.

Lundi, la coalition avait indiqué qu'elle exigerait que les acteurs soient testés sur une base plus fréquente. Ils devront dorénavant se soumettre à une série de tests de détection des maladies transmissibles sexuellement, dont le VIH, à toutes les deux semaines.

La réglementation précédente prévoyait des tests à tous les 28 jours.

La présidente-directrice générale du FSC, Diane Duke, a déclaré par voie de communiqué que les protocoles de l'industrie étaient conservateurs et que leur médecins avaient une «approche conservatrice pour la santé et le bien-être des acteurs».

Mme Duke a ajouté qu'elle promettait de renforcer les protocoles de sécurité.

Or, les détracteurs de l'industrie ont affirmé que les producteurs ne protégeaient pas leurs acteurs. L'industrie a par ailleurs contesté une loi adoptée l'an dernier dans le comté de Los Angeles qui oblige les acteurs à porter un condom lorsqu'ils tournent une scène.

Le mois dernier, le FSC avait appelé à l'imposition d'un moratoire d'une semaine après qu'un acteur de 28 ans eut été déclaré sidéen. Au terme de cette interruption, un second acteur avait lui aussi échoué un test de dépistage du VIH, et une seconde semaine d'arrêt avait été demandée le 6 septembre.

Un troisième acteur a depuis été déclaré sidatique. Le FSC a soutenu que les trois acteurs semblaient avoir contracté le virus dans leur vie privé, ajoutant que le test de tous leurs partenaires à l'écran avait donné un résultat négatif.

L'an dernier, une interruption semblable avait également été annoncée après que près d'une dizaine d'acteurs eurent été infectés de la syphilis.

PLUS:pc