NOUVELLES

Sans-fil: Telus et Wind Mobile confirment leur participation aux enchères

17/09/2013 01:45 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Les consommateurs ne sauront pas avant la semaine prochaine si des fournisseurs étrangers augmenteront la concurrence sur le marché canadien de la téléphonie sans fil.

Néanmoins, l'important fournisseur canadien Telus (TSX:T) a confirmé mardi avoir demandé de pouvoir participer aux enchères du gouvernement fédéral pour l'octroi de licences du spectre sans fil, en janvier.

La société de Vancouver ajoute son nom à une liste qui comprend aussi Wind Mobile, un plus petit joueur de l'industrie. Les deux entreprises ont fait un dépôt pré-enchères remboursable avant la limite du 17 septembre à midi.

L'entreprise torontoise Rogers Communications (TSX:RCI.B) a refusé de confirmer sa participation, mais elle devrait être du lot des enchérisseurs.

Le président et chef de la direction de Bell (TSX:BCE), George Cope, a récemment indiqué que la société montréalaise avait l'intention d'être de la partie.

Le fournisseur en difficulté Mobilicity n'a pas voulu dire s'il prendrait part au processus, tout comme d'ailleurs le nouveau joueur Public Mobile.

Puisque le dépôt initial requis — de 16 millions $ — est «petit et remboursable», des fournisseurs étrangers comme le géant américain AT&T pourraient se retrouver sur la liste, a affirmé mardi Dvai Ghose, analyste chez Canaccord Genuity.

«L'inclusion de fournisseurs étrangers à la liste pourrait faire baisser les cours des actions de Rogers, Telus et Bell», a-t-il écrit dans des notes de recherche.

Rogers, Telus et Bell ont affirmé avoir encaissé ensemble un coup de 15 milliards $ sur les marchés boursiers lorsqu'il a été annoncé, ces derniers mois, que la société américaine Verizon envisageait de faire son entrée sur le marché canadien du sans-fil.

Industrie Canada devrait dévoiler lundi la liste complète des entreprises qui ont demandé de participer aux enchères du 14 janvier.

Le fournisseur américain AT&T a refusé de dire s'il participerait aux enchères et son concurrent Verizon a annoncé récemment qu'il n'était plus intéressé par le marché canadien.

Le nombre d'abonnés des trois grands groupes de télécommunications canadiens totalise environ 25 millions.

PLUS:pc