NOUVELLES

Paris sur le Gala des prix Gémeaux: une perte de 1000 $ pour Loto-Québec

17/09/2013 03:55 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Les premiers paris offerts par Loto-Québec pour un événement culturel québécois n'ont pas profité à la société d'État, qui a laissé 1000 $ sur la table lors du 28e Gala des prix Gémeaux, dimanche.

La société d'État a enregistré des ventes de 8000 $ pour l'occasion, mais au bout du compte les joueurs ont empoché 9000 $.

Sur sa plateforme Mise-O-Jeu, Loto-Québec offrait au grand public de parier dans huit catégories, dont meilleure série dramatique, téléroman, comédie et téléréalité.

«Ils (les parieurs) ont bien joué», a souligné en entrevue, mardi, le directeur des relations de presse, Jean-Pierre Roy.

«Il y avait huit catégories et il y en a six là-dedans où les favoris ont gagné. Il n'y a pas eu vraiment de surprise, alors sur le volume de jeu, ça fait que les gens gagnent régulièrement.»

Selon M. Roy, peu de gens savaient qu'ils pouvaient parier lors des Gémeaux, puisque la société d'État n'avait pas procédé à une campagne publicitaire pour l'occasion.

Loto-Québec semble toujours en train d'évaluer s'il y a un intérêt du public à parier lors de certains événements culturels.

«Nous pensons qu'il y a des gens qui aiment la culture et qui la suivent, affirme M. Roy. Ces personnes ne miseraient pas nécessairement sur du sport, mais elles sont peut-être prêtes à le faire sur un événement culturel.»

M. Roy n'a pas voulu confirmer si Loto-Québec avait l'intention de répéter l'expérience lors du gala de l'ADISQ, qui récompensera les artistes de la scène musicale québécoise, le 27 octobre.

Ce n'est pas la première fois que la société d'État tâte le terrain des paris sur des événements culturels.

«Nous avons commencé l'hiver dernier avec les Oscars, en février, a rappelé le porte-parole de la société d'État. Après, nous avons discrètement offert certains paris lors du Festival de Cannes».

Les amateurs d'événements culturels ne sont cependant pas prêts de déloger les amateurs sportifs en ce qui a trait aux paris sur la plateforme Mise-O-Jeu.

Selon M. Roy, Loto-Québec a vendu pour 1 million $ de paris sportifs lors de la dernière semaine. «Ce n'est pas le même potentiel de marché», reconnaît-il.

La société d'État tente actuellement d'augmenter ses revenus qui stagnent, notamment en raison de la forte concurrence dans plusieurs jeux de hasard.

Le gouvernement Marois a également réclamé un effort supplémentaire à Loto-Québec afin d'atteindre l'équilibre budgétaire en lui demandant de verser 50 millions $ de plus à l'État dès cette année.

L'an prochain, ce montant doit atteindre 90 millions $.

En dévoilant ses résultats financiers pour le premier trimestre, vendredi dernier, la société d'État avait indiqué avoir enregistré une baisse de 6,7 pour cent de ses profits, qui se chiffraient à 281 millions $.

Selon Loto-Québec, la chance des joueurs avait notamment eu pour effet de faire chuter de 5,7 millions $ le bénéfice brut de son secteur des loteries.

PLUS:pc