NOUVELLES

Les indices boursiers nord-américains clôturent en hausse

17/09/2013 05:56 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Les Bourses de Toronto et de New York ont clôturé en hausse mardi, les investisseurs ne se laissant pas inquiéter par la forte probabilité que la Réserve fédérale des États-Unis annonce bientôt qu'elle est prête à commencer à réduire ses mesures de relance économique.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 17,23 points pour terminer la séance à 12 834,11 points, tandis que le dollar canadien s'est apprécié de 0,28 cent US à 97,13 cents US.

Même si l'embauche et la croissance économique restent faibles aux États-Unis, il est largement attendu que la Fed annoncera — peut-être dès mercredi — une réduction de cadence du programme de relance en vertu duquel elle achète actuellement pour 85 milliards $ US d'obligations par mois.

La plupart des économistes prédisent que la Fed va d'abord réduire d'entre 10 et 15 milliards $ US ses achats mensuels. Ce programme d'assouplissement quantitatif a été mis en place dans le but de garder les taux d'intérêt à un faible niveau pour stimuler l'économie, ce qui a soutenu les marchés d'actions.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 34,95 points à 15 529,73 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a progressé de 7,16 points à 1704,76 points — à quelques points de son record. L'indice composé du Nasdaq a quant à lui pris 27,85 points à 3745,70 points.

Un certain nombre de données économiques ont été dévoilées mardi, mais la plupart des économistes s'entendent pour dire que la Fed a déjà pris sa décision au sujet de son programme de relance.

Le département américain du Travail a fait état d'une minuscule hausse des prix à la consommation le mois dernier, un autre signe que la lente croissance économique garde l'inflation en échec.

Par ailleurs, au Canada, les ventes des fabricants ont progressé de 1,7 pour cent pour totaliser 49,5 milliards $ en juillet, selon Statistique Canada, ce qui s'est avéré largement supérieur aux attentes des observateurs.

La plupart des secteurs de la Bourse de Toronto ont affiché des gains, le secteur de l'or s'étant emparé du plus important, soit 1,22 pour cent. Le cours du lingot a cependant cédé 8,40 $ US à 1309,40 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) s'est emparée de 20 cents à 18,87 $ après que la société eut indiqué avoir l'intention de resserrer ses pratiques de gouvernances.

Le secteur des technologies a aussi connu une certaine vigueur, avec une croissance de 0,95 pour cent. Le titre de BlackBerry (TSX:BB) a notamment pris 21 cents à 10,88 $.

Le secteur torontois de l'énergie a encaissé le plus grand recul, soit 0,36 pour cent. Le cours du pétrole brut a glissé de 1,17 $ US à 105,42 $ US le baril à New York. Le groupe des mines et métaux a avancé de 0,32 pour cent, tandis que le prix du cuivre est demeuré inchangé à 3,22 $ US la livre à New York.

PLUS:pc