NOUVELLES

Le paquebot Costa Concordia a été renfloué en Italie

17/09/2013 07:06 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

ÎLE DU GIGLIO, Italie - Le renflouement du paquebot Costa Concordia, qui était couché son flanc depuis des mois à la suite de son naufrage au large de l'île du Giglio, a été complété avec succès, ont annoncé mardi les ingénieurs responsables de la complexe opération.

Le paquebot sera maintenant stabilisé pour résister à l'hiver qui arrive et il pourrait être remorqué dès le printemps prochain.

Des secouristes tenteront également de retrouver deux corps qui n'ont jamais été récupérés après la tragédie. L'accident avait fait 32 victimes.

La partie submergée du Costa Concordia a été lourdement endommagée pendant les 20 mois où elle a supporté le poids du navire. L'opération de redressement, qui a duré 19 heures, a aussi abîmé un peu plus cette portion du paquebot.

Les balcons extérieurs ont été endommagés et des sections semblaient tordues, même si les experts préviennent que les dommages sont probablement moins importants qu'il n'y paraît.

Une corne de brume a retenti un peu après 4h, heure locale, pour annoncer que le redressement du navire avait été complété. La rotation du navire s'est accélérée pendant les dernières heures, quand la gravité a commencé à jouer son rôle.

«Nous avons fini de trévirer le navire il y a quelques minutes de la manière dont nous pensions que ça allait se produire et de la manière dont nous espérions que ça allait se produire, a dit un responsable du projet, Franco Porcellacchia. Je dirais que l'opération a été parfaite.»

Un système complexe de poulies et de contrepoids a été mis à contribution afin de redresser le luxueux bateau de croisière, qui s'est échoué en janvier 2012. C'était la première fois qu'une telle opération était tentée avec un navire de cette taille. La technique avait toutefois déjà fait ses preuves dans le passé.

Le coût total de l'opération italienne est évalué à 800 millions $ US.

Le navire demeure submergé aux deux-tiers. Les responsables s'affaireront maintenant à attacher des caissons de flottaison sur le côté endommagé, en vue d'un éventuel remorquage. De tels caissons avaient déjà été installés sur la partie exposée.

Le capitaine responsable du navire au moment du naufrage, Francesco Schettino, est toujours poursuivi pour homicide involontaire, pour avoir provoqué l'accident et pour avoir abandonné son poste pendant l'évacuation. L'homme affirme que le récif ne se trouvait pas sur les cartes utilisées pour la croisière du paquebot.

PLUS:pc