NOUVELLES

Ingrid et Manuel font 55 morts au Mexique

17/09/2013 08:27 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

Les tempêtes tropicales qui ont fait 55 morts au Mexique depuis la fin de la semaine dernière ont semé le chaos à Acapulco, où les hôtels ont dû rationner la nourriture destinée aux milliers de touristes bloqués sur place.

Des images diffusées à la télévision montrent l'aéroport international de la ville sous les eaux et le personnel tentant d'échapper aux inondations qui empêchent 40 000 vacanciers de rentrer chez eux.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues trois jours durant sur la station balnéaire de la côte Pacifique ont en outre entraîné la coupure de plusieurs axes routiers et l'arrêt des approvisionnements.

Le tunnel situé sur la route principale menant à cette ville de 750 000 habitants très dépendante du tourisme est totalement obstrué par la boue charriée par les torrents causés par le passage des tempêtes tropicales Manuel et Ingrid, qui ont convergé vers le Mexique.

L'essentiel du quartier huppé de Diamante est également inondé et les pannes d'électricité empêchent les touristes de retirer de l'argent liquide, seul moyen de paiement accepté par les établissements de restauration rapide de la ville.

Certains hôtels ont offert une nuit gratuite à leurs clients cloués sur place, mais les conditions de vie sont difficiles.

« Ils ont commencé à rationner la nourriture, ici », a rapporté Pedro de la Torre, un graphiste de Mexico de passage à Acapulco.

Des files de plusieurs centaines de personnes se sont formées devant les supermarchés de la ville. Dans d'autres localités de l'État de Guerrero, les rayons des magasins sont vides et deux maires ont réclamé une aide d'urgence au gouvernement central.

Sur son compte Twitter, le président Enrique Pena Nieto dit avoir ordonné la mise en place d'un pont aérien entre la capitale et la zone sinistrée. Plus d'un million de personnes ont été affectées par les intempéries, qui se poursuivent malgré la dissipation des deux tempêtes, venues du Pacifique et du golfe du Mexique.

Manuel devait toutefois gagner à nouveau en puissance mardi en se dirigeant vers la Basse-Californie. Il pourrait retrouver le rang d'ouragan dans la journée ou mercredi, selon le centre américain de veille cyclonique.

Reuters

PLUS:rc