NOUVELLES

Espionnage de la NSA: la présidente du Brésil reporte sa visite à Washington

17/09/2013 02:58 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

RIO DE JANEIRO - La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a reporté la visite officielle qu'elle devait faire à Washington afin de protester contre les activités d'espionnage menées par les États-Unis dans son pays.

Mme Rousseff a annoncé mardi qu'elle ne se rendrait pas dans la capitale américaine le mois prochain.

Des articles basés sur les documents confidentiels de l'agence nationale de sécurité des États-Unis (NSA) récemment divulgués ont suscité la colère de la dirigeante brésilienne en révélant que ses échanges avec ses principaux conseillers avaient été interceptés par les espions américains.

Les programmes d'espionnage de la NSA ont également pris pour cible la société pétrolière Petrobras, qui est dirigée par le gouvernement brésilien.

Le Brésil est le pays sud-américain qui a été le plus surveillé dans le cadre des programmes de la NSA, qui ont recueilli des milliards de courriels et d'appels téléphoniques échangés en sol brésilien.

Selon le bureau de Dilma Rousseff, le président américain, Barack Obama, a téléphoné lundi soir à son homologue brésilienne afin de la convaincre d'effectuer sa visite comme prévu.

Mme Rousseff a toutefois réclamé des excuses publiques de la part de M. Obama concernant l'espionnage, ce qu'elle n'a pas obtenu.

PLUS:pc