NOUVELLES

Di Montezemolo prévient Raikkonen

17/09/2013 09:45 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

Luca di Montezemolo n'était pas certain que Ferrari avait besoin de Kimi Raikkonen. Il a accepté de lui rouvrir les portes de Maranello, sous certaines conditions.

Le président de Ferrari a comparé Raikkonen à Niki Lauda, qui a fait un retour gagnant en F1 en 1982 après l'avoir quittée sans préavis pendant le week-end du Grand Prix du Canada de 1979. Raikkonen, fatigué, a quitté Ferrari et la F1 en 2009 pour revenir deux ans plus tard avec une nouvelle énergie, avec Lotus.

« Son cas est identique à celui de Lauda. Niki a dit « c'est assez », car il en avait marre de la F1. Il est revenu après une pause, et il a battu Prost, a dit le patron italien au journal Gazzetta dello sport. Raikkonen de 2009 n'avait rien à voir avec celui que nous avions engagé en 2007. Cette pause lui a fait du bien. Il est revenu au meilleur de sa forme. Il a gagné et a marqué beaucoup de points. »

Mais Luca di Montezemolo a lancé un message clair au Finlandais.

« Je veux un pilote qui ne me fasse pas regretter d'avoir laissé partir Felipe Massa. Je veux des victoires, des podiums et une constance dans les performances. »

Autrement dit, il veut que Raikkonen et Alonso travaillent ensemble à développer la voiture de la saison 2014 (avec le retour du moteur turbo) pour tenter de battre Red Bull.

« Les employés ont de bons souvenirs de Kimi. Je suis content qu'il soit de retour », a dit M. di Montezemolo, qui a cédé aux arguments du patron de l'équipe F1 Stefano Domenicali.

Alonso a compris la démarche

On dit que Fernando Alonso a mal réagi à l'arrivée de Raikkonen, ce qui explique ses sautes d'humeur. Le grand patron de l'entreprise a repoussé l'idée que les deux ne s'entendent pas et se livrent une guerre d'influence à l'interne.

« Nous ne sommes pas masochistes. Nous n'avons pas engagé Kimi sans en avoir informé Fernando, a affirmé M. di Montezemolo. Fernando était au courant du choix de Raikkonen, car l'option d'un jeune pilote ne nous donnait aucune garantie pour le titre. Raikkonen est un des meilleurs pilotes en F1, avec Alonso, Vettel et Hamilton. Fernando est content. »

Luca di Montezemolo a pris soin de remettre en contexte les sautes d'humeur de Fernando Alonso.

« Je suis le premier à le comprendre, c'est comme un joueur de soccer qui est rappelé au banc et qui dit à son entraîneur d'aller se faire voir. J'aime mieux gérer le caractère d'un joueur comme ça que celui d'une mauviette. »

Massa réaliste 

Felipe Massa a donné son avis, sans détour, sur le nouveau tandem Ferrari pour 2014. Il connaît bien les deux pilotes, pour avoir été leur coéquipier.  

« J'ai dit aux patrons de respirer un bon coup pendant qu'ils le peuvent, car l'an prochain, ils auront du mal à le faire, a dit Massa à TV Globo. Je connais bien les deux, sur la piste et hors piste. Selon moi, ce sont d'excellents pilotes, mais j'ai peur que ça coince entre les deux quand ils seront dans le même garage. »

PLUS:rc