NOUVELLES

Des crises cardiaques très subtiles chez certaines femmes

17/09/2013 09:42 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

Environ 20 % des femmes âgées de moins de 55 ans qui font une crise cardiaque ne ressentent pas de douleur à la poitrine, montre une étude menée par des chercheurs de l'Université McGill, qui ont évalué les différences entre les sexes et les groupes d'âge.

Pourtant, la douleur thoracique est reconnue comme étant un symptôme de troubles cardiaques. Cette recherche est la première à décrire ce phénomène chez les femmes jeunes.

La Dre Louise Pilote et ses collègues montréalais ont collaboré avec des partenaires canadiens, dont une équipe de l'Université de la Colombie-Britannique. Ils ont analysé les dossiers de 1000 patients jeunes hospitalisés à la suite d'un syndrome coronarien aigu (SCA) pour en arriver à ce constat.

Ce qui est le plus inquiétant, affirme la chercheuse, c'est que l'absence de ce type de douleur ne signifie pas que la crise cardiaque est moins grave.

Refaire l'image de la crise cardiaque

La Dre Pilote explique qu'il faut se départir de l'image de l'homme plus âgé qui s'agrippe la poitrine, lorsque l'on pense au SCA.

Les autres symptômes incluent un sentiment de faiblesse, des difficultés respiratoires et/ou des battements cardiaques rapides.

Ces travaux ont des implications chez les professionnels de la santé en soins d'urgence puisqu'ils montrent que les femmes âgées de moins de 55 ans sont plus susceptibles que les hommes de recevoir un mauvais diagnostic et présentent donc un risque de décès plus élevé.

Le public et les médecins doivent être sensibilisés au problème, prévient la Dre Pilote, qui rappelle que chaque seconde compte lorsqu'il est question de l'exactitude d'un diagnostic et du traitement à la suite d'une crise cardiaque.

Le détail de ces travaux est publié dans le JAMA.

PLUS:rc