NOUVELLES

Colorado: les appels d'urgence se font plus rares alors que les eaux se retirent

17/09/2013 08:41 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

HYGIENE, États-Unis - Les équipes d'intervention du Colorado ont annoncé mardi que le nombre d'appels d'urgence diminuait après que plusieurs centaines de personnes coincées par des inondations eurent été sauvées.

Des responsables de l'État ont fait état de six morts reliées à la catastrophe, ainsi que de deux femmes portées disparues et présumées mortes. Le bilan devrait s'alourdir. Il pourrait s'écouler des semaines, voire des moins alors que les zones inondées seront examinées pour retrouver les disparus.

Plusieurs centaines de personnes sont toujours portées disparues, mais ce nombre est en baisse, alors que le plus récent bilan de l'État parle de moins de 650 personnes. Des responsables espéraient encore que le nombre de personnes manquantes continuerait de diminuer, alors que les gens coincés par les eaux entraient en contact avec leurs familles.

En date de mardi, le nombre d'évacuations héliportées était en baisse, et les équipes d'intervention cherchaient frénétiquement pour les personnes ayant toujours besoin d'aide dans les zones encore isolées. Plus de 2300 personnes et 850 animaux avaient été évacués en date de mardi, selon la Garde nationale du Colorado.

«Nous sommes dans une sorte de transition entre la réponse initiale et les recherches plus poussées», a précisé Skye Robinson, de la Garde nationale.

Les résidents d'Hygiene, une petite communauté à l'est des Rocheuses, sont rentrés chez eux, lundi, pour découvrir des maisons détruites et des routes couvertes de boue. La crue des eaux a transporté des objets jusqu'à trois kilomètres plus loin.

Les habitants se sont attelés au nettoyage, au pelletage et au rinçage, mais la reconstruction semblait une tâche insurmontable.

Des responsables des services d'urgence de l'État ont offert un premier aperçu de l'étendue des dégâts, alors que des comtés font état de quelque 19 000 maisons endommagées ou détruites. Ces chiffres préliminaires sont appelés à changer alors que les eaux continuent de se retirer et que les routes sont dégagées pour permettre aux secouristes d'accéder à de nouvelles zones.

PLUS:pc