NOUVELLES

Barrick Gold veut améliorer ses méthodes en matière de gouvernance

17/09/2013 03:29 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Barrick Gold (TSX:ABX) a annoncé mardi vouloir améliorer ses méthodes en matière de gouvernance et ajouter de nouveaux administrateurs indépendants à son conseil.

La société minière ontarienne, sous le coup de pressions exercées par des actionnaires réclamant des changements, a également dit chercher à améliorer ses pratiques de rémunération.

Un porte-parole de Barrick, Andy Lloyd, a indiqué que des progrès devraient être réalisés avant la fin de l'année.

Barrick compte actuellement sept administrateurs indépendants au sein de son conseil, formé de 13 membres.

La société a fait part de ses intentions à la suite de la publication par le Wall Street Journal d'informations selon lesquelles des actionnaires européens non identifiés s'apprêtent à envoyer une lettre à l'entreprise afin qu'elle procède à des changements.

Barrick a commencé à subir des pressions avant même la tenue de son assemblée annuelle, plus tôt cette année, alors que les actionnaires ont exprimé leur désapprobation en rejetant, lors d'un vote consultatif, l'approche de Barrick en ce qui a trait à la rémunération de ses dirigeants.

Un groupe d'investisseurs institutionnels avec à sa tête la Caisse de dépôt et placement du Québec avait fait part de ses préoccupations au sujet de la prime de signature de 11,9 millions $ accordée par Barrick au coprésident du conseil, John Thornton.

M. Thornton, qui était déjà un administrateur de Barrick, a été nommé coprésident du conseil en juin 2012, lorsque Jamie Sokalsky, alors directeur financier, a succédé à Aaron Regent au poste de chef de la direction.

À la Bourse de Toronto, mardi, les actions de Barrick Gold ont clôturé à 18,87 $, en hausse de 12 cents.

PLUS:pc