NOUVELLES

Armes, drogues et produits dangereux arrivent au Canada... par la poste

17/09/2013 04:22 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

OTTAWA - Un rapport de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) nouvellement déclassifié indique que des criminels utilisent le système postal canadien pour transporter des objets illégaux, notamment des armes à feu, des grenades, des produits chimiques dangereux et même, dans un cas, un lance-roquettes.

Le document indique que des biens contrefaits, allant des faux chandails de l'équipe olympique de hockey aux passeports falsifiés, ainsi que des drogues comme de la cocaïne ou de l'héroïne, arrivent également au pays par l'entremise de Postes Canada.

La GRC réclame une meilleure collaboration entre les responsables de la police et ceux de la poste pour détecter la contrebande, soulignant que la loi limite la capacité de la police de fouiller et de saisir les colis postaux.

La Presse Canadienne a obtenu un exemplaire du rapport en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, bien que plusieurs passages délicats aient été caviardés.

Le rapport, qui date de novembre 2012, s'appuie sur des informations provenant de plus d'une dizaine de services de police, ainsi que de l'Agence des services frontaliers du Canada.

On y indique que des armes de poing, des munitions, des poings américains, des gilets pare-balles, des grenades à main, des pistolets électriques et des appareils de brouillage des signaux sont expédiés au Canada à partir de l'étranger.

PLUS:pc