NOUVELLES

Allégations de collusion d'un organisateur : une conseillère de Lévis « bouleversée »

17/09/2013 08:17 EDT | Actualisé 17/11/2013 05:12 EST

La conseillère municipale de Lévis, Anne Ladouceur, a été « choquée » et « bouleversée » d'entendre les allégations de collusion visant huit firmes d'ingénieurs de la région dans le cadre de la Commission Charbonneau.

L'un des ingénieurs visés, Denis St-Cyr, était impliqué de près depuis des années dans l'organisation des campagnes électorales de la conseillère de Saint-Nicolas pour Lévis Force 10.

Lundi soir au conseil municipal, Anne Ladouceur réagissait pour la première fois aux allégations en répondant aux questions des élus et des citoyens concernant les révélations sur le système de collusion décrit par un haut dirigeant de Tecsult, Patrice Mathieu.

L'ingénieur a identifié Denis St-Cyr comme étant le responsable de la collusion chez Roche.

« M. St-Cy est un citoyen de mon quartier. J'ai été la personne, je crois la plus déçue d'entendre les allusions concernant la firme Roche et M. St-Cyr. J'ai été très bouleversée de ça et à la limite choquée aussi de ça », a affirmé la conseillère Ladouceur qui agissait à titre de mairesse suppléante, en l'absence de Danielle Roy-Marinelli.

Confrontée aux questions des citoyens à savoir si la Ville allait réclamer des dommages, Anne Ladouceur a affirmé que l'administration municipale allait prendre les « moyens nécessaires » si des accusations étaient déposées.

Mme Ladouceur doute cependant que la collusion ait fait perdre beaucoup d'argent à la Ville de Lévis. « On est en mesure en ce moment de dire au niveau des honoraires professionnels dans les services de génie, non la Ville n'aurait pas perdu d'argent à ce niveau-là. Il peut y avoir de la collusion pareille, mais on peut la contourner avec la façon dont on fait nos appels d'offres », dit-elle.

La conseillère Ladouceur a précisé qu'il fallait attendre la fin de l'enquête avant de prendre des mesures s'il y a lieu.

Les élus se réuniront de nouveau le 30 septembre à Lévis lors d'un séance spéciale du conseil municipal en présence de la mairesse Roy-Marinelli.

PLUS:rc