NOUVELLES

Évasion de René Charlebois: Steven Blaney durcit le ton

16/09/2013 04:38 EDT | Actualisé 16/11/2013 05:12 EST

VANCOUVER - L'évasion du Hells Angels René Charlebois, qui a été condamné pour meurtre non prémédité, a des échos au gouvernement fédéral.

La réaction est venue du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Steven Blaney, qui a fait savoir lundi qu'il avait réclamé un examen de la classification des détenus violents.

Il a dit vouloir s'assurer que ces prisonniers se retrouvent dans un établissement présentant un degré de sécurité suffisant.

René Charlebois est bien connu pour les liens étroits qu'il a entretenus avec l'ancien numéro un des Hells Angels Maurice «Mom» Boucher.

Son mariage avait aussi fait l'objet d'une large couverture médiatique en raison de la présence des artistes Ginette Reno et Jean-Pierre Ferland.

Charlebois se trouvait derrière les barreaux depuis 2001.

L'individu de 48 ans, qui a déjà retourné sa veste et joué le rôle de délateur auprès des policiers, a pris la clé des champs samedi soir. Il était alors incarcéré à l'Établissement de la Montée Saint-François à Laval, un complexe carcéral à sécurité minimale composé d'unités résidentielles.

Des recherches intensives ont été lancées pour tenter de le retrouver.

PLUS:pc