NOUVELLES

Une nouvelle compagnie ravitaillera la Station spatiale internationale

16/09/2013 06:33 EDT | Actualisé 16/11/2013 05:12 EST

CAP CANAVERAL, États-Unis - Une entreprise américaine effectuera cette semaine son premier vol de ravitaillement en direction de la Station spatiale internationale (SSI), et la seule Américaine en orbite attend impatiemment la nouvelle livraison de chocolat.

Lors d'une entrevue accordée lundi à l'Associated Press, l'astronaute de la NASA Karen Nyberg a dit qu'elle avait bien hâte à l'arrivée, prévue la fin de semaine prochaine, d'un nouveau vaisseau cargo appelé Cygnus. Il s'agira de la première livraison de l'entreprise Orbital Sciences vers le laboratoire spatial.

«On sait qu'il y a quelque chose d'empaqueté dans ce véhicule, quelque chose de spécial pour nous... Nous sommes des êtres humains et nous sommes très excités à propos des colis venant de la maison et de certaines des gâteries que nous pourrions obtenir», a dit Mme Nyberg.

Orbital Sciences doit procéder au lancement d'une fusée automatisée Antares contenant l'engin Cygnus mercredi matin.

La NASA paie Orbital Sciences et une autres compagnie américaine, SpaceX, pour ravitailler la station, puisque l'ère des navettes est désormais révolue.

Orbital Sciences a effectué un test de lancement en avril avec une fausse cargaison. La mission de mercredi sera la première à destination de la SSI, un an après un exploit similaire réalisé par SpaceX.

Puisque le tout est encore considéré comme un test, l'engin Cygnus transportera majoritairement de la nourriture et d'autres objets non-essentiels. Cela convient à Mme Nyberg et à ses deux collègues masculins — un Italien et un Russe. Les trois se trouvent en orbite depuis la fin du mois de mai, et doivent encore passer deux mois en orbite. Trois nouveaux résidents les rejoindront plus tard la semaine prochaine.

En fonction de son lancement de mercredi, Cygnus devait arriver à la SSI dimanche. Contrairement au Dragon de SpaceX, qui est réutilisable, l'engin spatial sera rempli de déchets et, lors de son retour, brûlera dans l'atmosphère.

La Russie, l'Europe et le Japon expédient eux aussi du ravitaillement.

PLUS:pc