NOUVELLES

Un puissant typhon s'abat sur le Japon, faisant au moins deux morts

16/09/2013 06:26 EDT | Actualisé 16/11/2013 05:12 EST

TOKYO - Au moins deux personnes ont perdu la vie quand un puissant typhon s'est abattu sur le Japon, lundi matin, déversant des pluies torrentielles et inondant des secteurs de Kyoto, populaire destination touristique où 260 000 citoyens ont reçu l'ordre de quitter leur résidence et de se diriger vers des abris d'urgence.

Le typhon Man-yi, l'un des plus puissants à frapper le pays cette saison, était accompagné de vents soufflant à 162 kilomètres/heure, lundi soir. Il se trouvait au large de la côte nord du pays et se dirigeait vers l'île d'Hokkaido. S'il a perdu sa classification de typhon, lundi, pour se transformer en tempête tropicale, il déversait toujours de fortes pluies sur certaines régions du pays.

Le service ferroviaire de Tokyo et des environs a été suspendu pour une partie de la journée, mais les transports terrestres avaient majoritairement repris lundi soir. Des centaines d'avions restaient toutefois cloués au sol.

La tempête a également forcé la suspension des activités des diverses bases militaires américaines de la région.

Une femme de 72 ans a été retrouvée morte dans les décombres de sa maison emportée par une coulée de boue dans la préfecture de Shiga, à l'est de Tokyo. Une femme de 77 ans a quant à elle été tuée par une coulée de boue dans la préfecture de Fukui. Un pêcheur est aussi porté disparu dans la préfecture de Fukushima.

Des dizaines de personnes ont été blessées. À Tokyo, un homme a été grièvement blessé par la chute d'un arbre.

Des images diffusées par la chaîne NHK montraient des touristes évacués par bateau dans les rues inondées de Kyoto. Selon l'agence météorologique du Japon, la tempête a laissé «une quantité de pluie sans précédent» sur Kyoto et les villes avoisinantes qu'elle a touchées durant la nuit, déversant jusqu'à huit centimètres d'eau par heure.

Dans la ville voisine de Fukuchiyama, des images aériennes montraient des maisons, des champs et d'autres structures à moitié submergées sous l'eau. La totalité des 81 246 habitants de la ville ont reçu l'ordre d'évacuer.

Le gouvernement a mis sur pied un groupe de travail d'urgence pour évaluer les dommages et épauler les efforts de secours. Kyoto et Shiga ont demandé au ministère de la Défense de mobiliser des équipes de secouristes.

Plus de 300 maisons ont été inondées dans l'ouest et le centre du pays, et 80 000 autres étaient privées d'électricité. De nombreux trains dans la région de Tokyo et en périphérie ont été annulés et des centaines d'avions ont été cloués au sol.

À la centrale nucléaire endommagée de Fukushima, les travailleurs s'affairaient à évacuer l'eau de pluie qui s'accumulait autour de centaines de cuves de déchets radioactifs pour empêcher une éventuelle contamination.

L'agence météorologique a précisé que la tempête avait déversé un volume d'eau «sans précédent» sur Kyoto et deux préfectures voisines. Un «avertissement spécial» pour la région a été levé lundi.

PLUS:pc