NOUVELLES

Le CH moins convaincant contre Boston

16/09/2013 12:27 EDT | Actualisé 16/11/2013 05:12 EST
PC

Après une sortie encourageante dimanche, le Canadien a connu une soirée un brin plus pénible, lundi, contre les Bruins de Boston.

Un texte de Guillaume Lefrançois

Les hommes de Claude Julien ont triomphé 6-3 pour infliger au Tricolore une deuxième défaite en deux soirs en matchs préparatoires.

Après le match, le Canadien a annoncé avoir retranché 14 joueurs,dont Louis Leblanc, qui avait connu un bon début de camp et qui n'a pas été vilain lundi.

Les Bruins ont profité de l'indiscipline du CH pour enfiler quatre filets en avantage numérique.

Contrairement à dimanche, quand le trio de Michaël Bournival s'était mis en évidence, les jeunes espoirs n'ont pas autant épaté la galerie face aux Bruins. On donnera toutefois une mention spéciale au gardien Robert Mayer, qui s'est bien débrouillé jusqu'à ce que ses coéquipiers s'écroulent au dernier tiers.

« C'est un genre de match dur à évaluer pour nos jeunes. Certains d'entre eux ont éprouvé des difficultés, on ne se le cachera pas », a admis l'entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien.

L'attaquant Stéfan Fournier a également servi quelques bonnes mises en échec, en plus de livrer un bref combat au colosse Adam McQuaid.

« Ça ne me tentait pas de choisir un n'importe quoi, a lancé le sympathique Fournier, dans un français un peu cassé. Je ne suis pas dans la ligue de (Shawn) Thornton, donc quelque chose de même, c'est bon pour moi. »

Qu'importe si Fournier et Mayer ont connu de bons moments, ils ont été renvoyés à Hamilton après la rencontre. Therrien a d'ailleurs admis que certaines décisions avaient été prises avant même le début de la rencontre.

Un trio en formation

Si Therrien a durement jugé le travail des jeunes, ce n'était guère plus convaincant parmi ses vétérans. Le trio de Max Pacioretty, David Desharnais et Daniel Brière a certes inscrit un filet sur un savant jeu de passes, mais s'est du reste montré bien discret à forces égales. Les trois hommes ont totalisé seulement trois tirs au but.

« Ils ont besoin de temps et on va leur en donner », a assuré Therrien.

« On aurait pu poursuivre plusieurs jeux ce soir si on s'était mieux connus, même si David et Max se connaissent bien, a jugé Brière. Ça fait partie du processus. Quand tu changes toujours, c'est difficile de trouver une chimie. J'aime ce que Michel fait depuis le début du camp. »

Avantage Malcolm

À la ligne bleue, le Tricolore comptait sur cinq défenseurs de niveau Ligue nationale pour la rencontre : P.K. Subban, Josh Gorges, Francis Bouillon, Douglas Murray et Jarred Tinordi.

Parlant de Subban, Malcolm, le jeune frère de P.K., n'a rien donné en 30 minutes à son premier match préparatoire dans la LNH. Il a repoussé les 12 tirs dirigés vers lui, dont un de P.K. Subban.

« Il a été très bon, a estimé Julien. Il a fait paraître les arrêts faciles, il était bien positionné. Il montre beaucoup de maturité depuis le début du camp. C'est bon signe pour lui et pour nous. »

À noter

Jarome Iginla et Nick Johnson (deux buts chacun), David Krejci et Zach Trotman ont marqué pour les Bruins. Mayer (15 arrêts) et Carey Price (19 arrêts) ont chacun accordé trois buts.

Subban, Pacioretty et Travis Moen ont marqué pour les Montréalais, tous aux dépens de Chad Johnson.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Des célébrations de la coupe Stanley à Montréal