NOUVELLES

Seringues dans un parc du quartier Saint-Sauveur : des résidents inquiets

16/09/2013 11:00 EDT | Actualisé 16/11/2013 05:12 EST

Des citoyens de Saint-Sauveur s'inquiètent de trouver de plus en plus de seringues dans un parc du quartier situé au bout de la rue Colbert.

Ils craignent que leurs enfants s'infectent avec les aiguilles souillées abandonnées au sol par des toxicomanes. Dominique Chagnon, réside avec sa famille dans une coopérative d'habitation voisine du parc. Elle raconte que l'endroit est devenu un lieu de rencontre pour les drogués, qui s'y retrouvent tous les soirs.

« Ça crie, ça se chicane, ça se chamaille régulièrement. On retrouve aussi régulièrement des seringues dans le parc par terre. Les enfants en trouvent, des gens qui viennent simplement promener leur chien en trouvent aussi. La police a été claire avec nous. Ils nous ont conseillé de ne plus laisser aller nos enfants dans le parc étant donné la dangerosité de l'endroit », raconte-t-elle.

Dans le passé, l'organisme d'aide aux toxicomanes Point de repère faisait la tournée des parcs afin de récupérer les seringues souillées. Or, l'organisme a été contraint de réduire ses services, faute de financement.

Depuis, la Ville de Québec a affecté un employé à cette tâche à temps plein. Or, la Ville se concentre essentiellement sur les parcs qui accueillent des camps de vacances.

Les citoyens réclament que des mesures, comme l'installation de poubelles destinées aux seringues souillées ou la mise en place d'un centre d'injection supervisée, soient prises pour atténuer le problème.

PLUS:rc