NOUVELLES

Québec prend le contrôle du terrain contaminé par des BPC à Pointe-Claire

16/09/2013 04:53 EDT | Actualisé 15/11/2013 05:12 EST

Après de nombreux avertissements, Québec prendra finalement le contrôle du terrain de l'entreprise Reliance à Pointe-Claire, dans l'ouest de Montréal, où sont entreposés illégalement des biphényles polychlorés (BPC). Le ministre se rendra sur le site à 8 h, mardi, a appris Radio-Canada.

L'entreprise avait jusqu'à vendredi dernier, minuit, pour se conformer à l'ordonnance du gouvernement concernant les normes minimales d'entreposage sur le site, ce qu'elle n'a pas fait. 

Les inspecteurs du ministère qui se sont rendus sur les lieux durant la fin de semaine ont constaté plusieurs manquements. 

Reliance devait notamment aménager une aire d'entreposage de manière à contenir les fuites ou les déversements de matières dangereuses, en plus d'identifier clairement, avec des étiquettes, les contenants qui renferment ces matières dangereuses. 

Avertissements répétés

Le 26 mars dernier, plus de 1000 litres d'huile et d'eau huileuse présentant une importante concentration de BPC se sont déversés sur le site. Même si elle a reçu plusieurs avis de non-conformité de la part du ministère, l'entreprise n'a pas nettoyé les lieux, ni éliminé ces matières. Le public, lui, n'a été mis au courant qu'à la fin août du problème. 

Devant l'inertie de Reliance, le gouvernement lui a donné un ultimatum. Reliance a finalement accepté de respecter l'ordonnance du ministère de l'Environnement concernant le nettoyage du site. Elle devait présenter un plan préliminaire pour sécuriser les lieux et planifier l'élimination des matières dangereuses. Plan qui a été accepté par le ministère, avec beaucoup de scepticisme. Les derniers événements semblent lui donner raison. 

D'après les informations de Martine Biron

PLUS:rc