NOUVELLES

Bach fait (presque) le vide

16/09/2013 04:49 EDT | Actualisé 15/11/2013 05:12 EST

Thomas Bach avait été l'objet de critiques avant son élection. Ses activités commerciales cadraient mal avec ses responsabilités au CIO. Il a fait place nette.

Le nouveau président du CIO a renoncé à une douzaine de postes qu'il occupait au sein de sociétés allemandes, rapporte l'agence AFP. Il n'a gardé que la présidence du conseil de surveillance de Weinig, une société d'usinage de bois qu'il dirigeait et dont les actionnaires principaux sont koweïtiens.

M. Bach, avocat d'affaires de formation, dit avoir obtenu le feu vert de la commission d'éthique du CIO.

Le site web de la Chambre de commerce arabo-allemande (Ghorfa) indiquait toujours lundi que M. Bach en était le président. Ghorfa encourage les échanges économiques entre l'Allemagne et les pays arabes.

M. Bach a également démissionné lundi de son poste de président du Comité olympique allemand (DOSB) qu'il occupait depuis 2006. Des athlètes avaient critiqué son manque d'intérêt pour les dossiers du comité allemand.

Thomas Bach doit rejoindre mardi le siège du CIO à Lausanne.

PLUS:rc