NOUVELLES

Syrie: l'opposition syrienne veut interdire les missiles balistiques

15/09/2013 10:20 EDT | Actualisé 15/11/2013 05:12 EST

BEYROUTH - L'utilisation des missiles balistiques et le déploiement de l'armée aérienne du président syrien Bachar el-Assad doivent être interdits, a plaidé le principal groupe d'opposition de la Syrie, dimanche.

L'intervention de la Coalition nationale syrienne survient au lendemain de l'entente conclue entre les États-Unis et la Russie pour démanteler l'arsenal d'armes chimiques du gouvernement syrien, repoussant du même coup une intervention militaire américaine dans la région.

Or, cet accord n'a aucun effet sur la guerre civile en cours en Syrie ni sur le recours à des armes conventionnelles dans un conflit qui a déjà fait plus de 100 000 morts.

Dans un communiqué publié sur son site Web, la CNS a déclaré que les attaques à l'arme chimique n'étaient qu'une partie des crimes contre l'humanité commis par le régime de Bachar el-Assad, plaidant en faveur d'une interdiction du déploiement des forces aériennes et du recours aux missiles balistiques contre des zones résidentielles.

S'il est vrai qu'une telle restriction contribuerait à freiner le bain de sang dans certaines régions de la Syrie, on ignore encore comment elle pourrait être mise en application ou imposée au régime de Damas.

Washington accuse le gouvernement de Bachar el-Assad d'avoir utilisé des armes chimiques dans l'attaque du 21 août contre une banlieue de Damas contrôlée par les rebelles. Selon la Maison-Blanche, plus de 1400 Syriens ont été tués dans cette attaque, dont le régime syrien rejette plutôt la responsabilité aux groupes rebelles.

PLUS:pc