NOUVELLES

RDC-Rwanda: l'enlèvement d'un militaire congolais ajoute à la tension

15/09/2013 04:05 EDT | Actualisé 15/11/2013 05:12 EST

KINSHASA, République Démocratique Du Congo - Les autorités congolaises accusent des soldats rwandais d'avoir enlevé un sergent de l'armée de la République démocratique du Congo près de la frontière entre les deux pays, dimanche, un geste perçu par Kinshasa comme de la «provocation».

Le sergent Munanga Kafakana a été kidnappé dimanche alors qu'il se rendait visiter sa famille dans l'est du Congo, à Goma, a précisé le porte-parole de l'armée congolaise, le colonel Olivier Hamuli. Un représentant de l'immigration rwandaise a de son côté indiqué que le sergent Kafakana avait traversé du côté rwandais de la frontière, ce que dément le colonel Hamuli.

Selon lui, le militaire se trouvait plutôt dans une zone neutre lorsqu'il a été enlevé par des soldats rwandais. Il a ajouté que l'armée congolaise tentait de maintenir le calme à la frontière, affirmant que les résidants l'ayant avisée de ce rapt voulaient que les militaires se rendent au Rwanda pour le retrouver.

L'armée congolaise a lancé une lourde offensive contre le groupe de rebelles M23, le mois dernier. Certains observateurs accusent par ailleurs le Rwanda d'épauler ce groupuscule, une allégation niée par Kigali.

Et alors que la tension ne cessait de grimper entre les deux gouvernements, des témoins ont vu un convoi de véhicules militaires quitter la capitale rwandaise en direction de la frontière congolaise. Cette affaire a fait croître les craintes de l'éclatement d'un nouveau conflit, la RDC et le Rwanda s'étant déjà affrontés à deux reprises.

PLUS:pc