NOUVELLES

La violence redouble en Irak provoquant au moins 58 morts dimanche

15/09/2013 08:35 EDT | Actualisé 15/11/2013 05:12 EST

BAGDAD - Une vague d'attentats à la voiture piégée et d'autres attaques ont tué au moins 58 personnes dans des villes irakiennes majoritairement chiites, dimanche, un autre rappel sanglant de l'échec du gouvernement à freiner l'escalade des tensions entre les différentes «familles» musulmanes.

L'Irak traverse son pire épisode de violences depuis 2008, ce qui alimente les peurs de voir le pays sombrer dans une période ponctuée d'assassinats multiples similaire à celle qui avait suivi l'intervention militaire américaine en 2003 et qui s'apparentait à une guerre civile.

Selon les Nations unies, depuis le début avril, plus de 4000 personnes ont été tuées lors d'attaques et le mois dernier a été particulièrement sanglant puisque 804 victimes ont alors été recensées.

Dimanche, le pire massacre a été perpétré à Hillah, une ville située à 95 kilomètres de Bagdad. D'après une source policière, une voiture a explosé à proximité d'un marché public, ce qui a coûté la vie à neuf civils.

À peine quelques minutes plus tard, un autre véhicule a sauté faisant, cette fois, six morts.

La ville d'Iskandariyah, qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, n'a pas été épargnée non plus. Un attentat à la voiture piégée perpétré sur un stationnement a tué 4 personnes.

PLUS:pc