DIVERTISSEMENT

Tic Tac Show, à V: un tic tac toe prometteur

14/09/2013 09:45 EDT | Actualisé 14/11/2013 05:12 EST
Courtoisie

V tient entre ses mains, avec son Tic Tac Show, une recette de jeu qui devrait assurément plaire aux habitués de son « 5 à 7 en famille ». Adaptation québécoise du quiz américain Hollywood Squares, l'émission quotidienne réunit les ingrédients qui font généralement le succès des rendez-vous du genre au petit écran : des règlements simples, des questions de connaissances générales auxquelles on peut tenter de répondre chez soi, et des vedettes populaires. Avec, de surcroît, un animateur-humoriste adoré du public, Jean-François Mercier, le Tic Tac Show offrira une sympathique alternative aux bulletins de nouvelles dans la plage-horaire de 18h, comme c'était aussi le cas avec Atomes crochus auparavant.

La formule est très simple. Huit personnalités sont assises dans les cases d'une immense structure de tic-tac-toe. Réal Bossé, Julie Perreault, Diane Lavallée, Anne-France Goldwater, Benoît Gagnon, Sylvie Moreau, Danielle Ouimet et le faux joueur de hockey Patrice Lemieux, alias Daniel Savoie, sont les premiers à se lancer. Au centre de la grille se trouve Mélanie Maynard, seule tête d'affiche qui reviendra à tous les jours et qui donnera la réplique à Jean-François Mercier avec l'humour mordant qu'on lui connaît.

Deux participants prennent place face à eux et jouent l'un contre l'autre. Le premier épisode opposera Audrey, une infirmière clinicienne de Sainte-Agathe-des-Monts, et Raphaël, gérant de la micro-brasserie Les sœurs grises, à Montréal. Jean-François Mercier soumet des questions; à tour de rôle, les candidats doivent désigner un artiste qui tentera une réponse, puis dire s'ils sont d'accord ou pas avec l'affirmation énoncée. Si leur estimation est juste, ils voient leur symbole (« X » ou « O ») apparaître dans la plateforme. Le but ultime est de réaliser un « tic tac toe », qui rapportera 150$ au départ, puis davantage par la suite. La troisième manche n'implique que le joueur gagnant des deux blocs précédents, qui doit accumuler des lettres tirées par les visages connus, sans toutefois réunir trois « X ». S'il évite cette malchance, il empoche 1000$ supplémentaires.

Le seul bémol qui en agacera peut-être certains se situe au niveau du degré de difficulté des questions. Celles-ci sont en effet parfois difficiles à résoudre. « Qu'est-ce qui prendra fin le 20 janvier 2017? ». « Qu'est-ce que le 6ème art? ». « Pourquoi surnommait-on Patrick Roy, "Casseau"? ». « Quel est l'équivalent de la moitié d'une pinte de bière anglaise? ». « Est-il possible d'éternuer les yeux ouverts? ». « Qu'est-ce qui sera interdit à Montréal d'ici 2020? ». Il faut certes posséder une vaste culture générale pour réussir un parfait « tic tac toe », mais le concept a au moins le mérite de nous apprendre des choses.

Avec cette nouvelle tribune, beaucoup plus rassembleuse que son défunt talk-show Un gars le soir, Jean-François Mercier rompt quelque peu avec l'image du personnage de Gros Cave qu'il s'est créé. Le maître de piste semble encore peu à l'aise à l'idée de taquiner les participants qui foulent son plateau, mais il faut lui laisser le temps de prendre ses aises. On a confiance que son légendaire sens de la répartie refera bientôt surface... dans les limites du bon goût, mandat familial oblige, bien sûr.

Le Tic Tac Show sera présenté du lundi au vendredi, à 18h, à V, juste après Atomes crochus et La guerre des clans, et avant Un souper presque parfait, à compter de ce lundi, 16 septembre.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

La rentrée culturelle (Automne 2013)