NOUVELLES

Des employés de la STM lancent une campagne contre la violence dont ils sont victimes

14/09/2013 06:26 EDT | Actualisé 14/11/2013 05:12 EST

Le syndicat qui représente les conducteurs d'autobus et des opérateurs de métro de Montréal lance une campagne de sensibilisation contre la violence dont ils sont victimes.

Le syndicat réclame entre autres l'installation de caméras à l'intérieur des autobus qui circulent après 23 h. Il souhaite aussi que la Société de transport de Montréal (STM) prenne les devants auprès du public pour affirmer que la violence envers leurs employés est inacceptable.

Dans le cadre de cette campagne, dont le coût s'élève à environ 200 000 $, les employés de la STM sont invités à porter un chandail avec l'inscription « votre sécurité, notre sécurité ». Des affiches sont aussi installées sur les abribus et les autobus.

Tendance inquiétante, selon le syndicat

Selon le porte-parole du syndicat, Stéphane Lachance, des actions s'imposaient pour freiner une tendance inquiétante. En 2012, les membres du syndicat ont rapporté un total de 66 agressions physiques et verbales, alors qu'au moins d'août de cette année, 53 actes avaient déjà été recensés. M. Lachance craint donc que le bilan de 2013 soit plus lourd que celui de l'an dernier.

Il rappelle par ailleurs que ces données ne sont que la pointe de l'iceberg puisque plusieurs victimes choisissent de ne pas porter plainte. 

PLUS:rc