NOUVELLES

Raonic venge Pospisil

13/09/2013 09:34 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST

Milos Raonic a gagné, Vasek Pospisil a perdu, et le Canada et la Serbie sont à égalité (1-1) au terme du premier jour de la demi-finale de la Coupe Davis, vendredi, à Belgrade.

Raonic a gagné un marathon en cinq manches face à Janko Tipsarevic 5-7, 6-3, 3-6, 6-3, 10-8 au terme d'un match de 4 heures et 11 minutes.

« Je pense que de jouer avec aplomb a été la clé du match », a déclaré Raonic.

La dernière manche à elle seule a duré 77 minutes. Le Canadien avait sauvé une balle de match un peu plus tôt; il s'est offert trois balles de match au 18e jeu. Il a gagné à sa deuxième, sur son 34e as.

Raonic a bien servi, avec ses 34 as et avec une deuxième balle de service efficace. Malgré une cheville meurtrie, il avait remporté la quatrième manche en 43 minutes, pour remettre le compteur à zéro, 2 manches partout.

Les préposés de l'aréna ont arrosé le terrain de terre battue avant le début de la manche décisive et l'équipe canadienne a demandé à l'arbitre si la Serbie avait le droit de le faire, car il est clair que sur de la terre mouillée, la balle est plus lourde et va moins vite. Il semble que ce soit permis.

Raonic n'a pas semblé trop souffrir de sa cheville en fin de rencontre. Il l'avait tordue en troisième manche, quand dans un mouvement d'essuie-glace (latéral en fond de court), son pied était resté coincé au lieu de glisser sur la terre battue. On a vu le médecin de l'équipe canadienne bander sa cheville droite entre la troisième et la quatrième manche.

« Milos a glissé, comme ça arrive souvent sur la terre battue, a raconté le capitaine de l'équipe canadienne Marc Laurendeau. On croit qu'il a une inflammation, c'est pour ça qu'on lui a fait un bandage. Mais il a continué de jouer pendant deux autres manches. On va réévaluer l'état de sa cheville demain (samedi). »

Raonic a perdu la troisième manche 3-6 en 38 minutes, ne réussissant que 54% de ses premières balles. Il avait beaucoup mieux joué dans la deuxième manche, et l'avait gagnée 6-3 pour revenir dans son match contre Janko Tipsarevic à Belgrade.

Le grand Canadien servait bien, faisant passer 82% de ses premières balles et semblait à l'aise sur la surface rapide et glissante du terrain. Il avait traversé la deuxième manche en 41 minutes, après avoir perdu la première 5-7 en 51 minutes, après l'avoir menée 4 à 1.

C'est devant une salle comble de 15 000 personnes, avec un bruyant contingent canadien, que les deux joueurs ont disputé leur quatrième affrontement. Raonic était sorti vainqueur à deux reprises, dont la plus récente au deuxième tour du tournoi de Cincinnati, en août.

Pospisil surclassé

Plus tôt vendredi, Vasek Pospisil a perdu son match face à Novak Djokovic.

Pospisil, 41e au classement mondial, n'a jamais pu entrer dans ce match qu'il a perdu en trois manches d'affilée 2-6, 0-6 et 4-6 en 1 h 40 min.

Il a fait beaucoup trop de fautes directes: 21 dans la première, 49 au total.

Le Canadien a bien tenté de reprendre l'initiative du jeu dans la troisième manche, en cadrant mieux ses coups droits, mais trop tard. Il a de quoi réfléchir.

« « C'est la toute première fois que j'affronte un no 1 mondial... et devant sa foule en plus! J'ai trop forcé le jeu, fait trop d'erreurs, a admis Pospisil. J'ai laissé les choses aller trop vite dans le match. Je ne pouvais pas ralentir son rythme. "My mind was clouded" (j'étais troublé).

 »Je n'ai pas d'excuses à donner. Djoko est incroyable. Il n'est pas no 1 pour rien. Je devais jouer mon meilleur tennis pour le battre. Ce n'est pas arrivé, a-t-il constaté. Lorsqu'il m'a brisé au cinquième jeu de la première manche, j'ai paniqué. Il ne m'a donné aucune chance après le bris. »

Point positif : ce match n'a pas duré très longtemps et le Canadien ne sera pas physiquement marqué pour son duel de double. Mais du côté psychologique, le capitaine de l'équipe, Martin Laurendeau, a du travail à faire pour lui remonter le moral.

« Dans les prochaines heures, je vais recevoir un massage, relâcher un peu, oublier ce match et apprendre de cette défaite, a révélé Pospisil. Je vais essayer de me reprendre en double demain. »

Djokovic, favori, n'a visiblement pas voulu traîner sur le terrain, lui qui ressent peut-être encore la fatigue de sa participation à la finale des Internationaux des États-Unis, lundi, et de ses activités promotionnelles et contractuelles de la semaine.

Le troisième match de l'affrontement Canada - Serbie aura lieu samedi, quand Daniel Nestor fera équipe avec Pospisil pour le match de double contre la paire formée de Nenad Zimonjic et Ilija Bozoljac.

Raonic et Djokovic, les deux joueurs les mieux classés de cette demi-finale, s'opposeront le lendemain en simple. Et la ronde se terminera par un duel entre Pospisil et Tipsarevic.

Le pays qui remporte trois victoires se qualifie pour la finale de la Coupe Davis et retrouvera le gagnant de l'autre demi-finale entre la République tchèque et l'Argentine.

Suivez la couverture de Radio-Canada Sports sur les réseaux sociaux.

PLUS:rc