NOUVELLES

Ottawa négocie de mauvaise foi avec ses diplomates, dit un tribunal

13/09/2013 09:32 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST

La Commission des relations de travail dans la fonction publique conclut que le gouvernement fédéral négocie de mauvaise foi avec ses diplomates en grève, dans une décision rendue vendredi.

Outre cette réprimande, la commission n'impose aucune mesure corrective à Ottawa. Elle encourage plutôt les deux parties à reprendre les discussions afin de mettre fin à l'impasse.

Un porte-parole du syndicat a affirmé à CBC que dès que le Conseil du Trésor consentirait à l'arbitrage exécutoire, sans condition, les moyens de pression cesseraient immédiatement, en signe de bonne foi.

Le gouvernement n'a pas commenté, vendredi soir.

L'Association professionnelle des agents du Service extérieur est sans contrat de travail depuis 2011. Durant une grande partie de l'été, les agents ont refusé de traiter les demandes de visas des 15 bureaux les plus achalandés. Ils ont promis de poursuivre jusqu'à ce que le gouvernement accepte l'arbitrage exécutoire.

Les salaires sont au cœur du litige. Les employés du Service extérieur réclament l'équité salariale avec leurs homologues d'autres ministères fédéraux, qui gagnent jusqu'à 14 000 $ de plus pour exercer des fonctions similaires.

Avec CBC et La Presse Canadienne

PLUS:rc