POLITIQUE

Le parlement a été prorogé: une nouvelle session s'ouvrira le 16 octobre

13/09/2013 11:26 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST
CP

OTTAWA - Le gouverneur général David Johnston a formellement prorogué la session parlementaire d'automne, vendredi, repoussant au 16 octobre l'ouverture des travaux parlementaires, qui sera marquée par un discours du Trône.

La prorogation donne au premier ministre Stephen Harper la chance de revoir son programme jusqu'aux prochaines élections générales, prévues en octobre 2015.

Le discours du Trône que lira le gouverneur général dans la chambre du Sénat le mois prochain sera un plan général des projets de loi à adopter. Des détails suivront plus tard.

M. Harper a affirmé qu'il planifiait aussi dévoiler le programme préélectoral du gouvernement.

Les enjeux principaux des conservateurs continueront d'être l'emploi et l'économie, comme ils l'avaient annoncé durant la campagne de 2011 qui les avait reportés au pouvoir avec une majorité.

La rentrée parlementaire sera l'occasion pour les partis de l'opposition de remettre le scandale des dépenses des sénateurs sous les projecteurs.

Pour le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, ce sera aussi une occasion de faire mousser ses appuis. Les sondages les plus récents révèlent que les libéraux de Justin Trudeau sont en tête des intentions de vote.

Un sondage La Presse Canadienne — Harris-Decima démontre que les libéraux récoltent 33 pour cent des appuis, alors que les conservateurs sont à 29 pour cent et les néo-démocrates à 24.

Le spécialiste des sondages Allan Gregg a affirmé que les intentions de vote étaient à peu près immobiles. «Nous observons une tendance très stable. Les libéraux ont regagné leur base habituelle et ont maintenant une solide avance sur les conservateurs parmi les répondants les plus éduqués, ceux vivant en milieu urbain et les femmes, et ils ont mis un terme à leur écart historique entre les hommes», analyse-t-il.

«Les conservateurs et le NPD ont perdu un appui considérable depuis l'élection de 2011, mais ils semblent en mesure d'accrocher leur électorat traditionnel.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui sont les nouveaux ministres fédéraux depuis le 15 juillet?