NOUVELLES

La Bourse de Toronto clôture en hausse avant la rencontre de la Fed

13/09/2013 06:24 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé en hausse vendredi, avec la publication de quelques données économiques aux États-Unis et au Canada, mais l'attention des opérateurs était surtout tournée vers la rencontre que doit tenir la Réserve fédérale américaine la semaine prochaine.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 22,34 points pour terminer à 12 723,40 points, tandis que le dollar canadien se dépréciait de 0,20 cent US à 96,65 cents US.

Les ventes au détail ont avancé de 0,2 pour cent le mois dernier aux États-Unis, une croissance inférieure à celle de 0,4 pour cent attendue par les analystes. Il s'agit en outre de la plus faible hausse à ce chapitre en quatre mois.

Ces données ne devraient cependant pas jouer de rôle très important dans la réunion de la Fed qui se déroulera mardi et mercredi prochain. Au terme de leurs discussions, les membres de la banque centrale américaine devraient préciser leurs intentions quant à une éventuelle réduction de cadence de leur plus important programme de relance économique.

La Fed achète chaque mois pour 85 milliards $ US d'obligations dans l'intention de garder les taux d'intérêt à leur faible niveau et d'encourager l'emprunt. Actuellement, la plupart des analystes s'attendent à ce que la banque centrale commence à réduire ses achats mensuels de 10 milliards $ US.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé vendredi de 75,42 points à 15 376,06 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 4,57 points à 1687,99 points et que l'indice composé du Nasdaq a pris 6,22 points à 3722,18 points.

Le département du Commerce des États-Unis a par ailleurs indiqué que les entreprises américaines avaient renfloué leurs stocks en juillet au rythme le plus rapide depuis janvier, ce qui est de bon augure pour la croissance économique.

Au nord de la frontière, Statistique Canada a pour sa part indiqué que la dette des ménages canadiens avait grimpé à un nouveau sommet au deuxième trimestre. Le niveau d'endettement —que l'agence gouvernementale calcule en opposant la dette contractée par les ménages sur le marché du crédit à leur revenu disponible — a atteint 163,4 pour cent au deuxième trimestre, comparativement à 162,1 pour cent au cours des trois premiers mois de l'année.

À Toronto, le secteur des mines et métaux a affiché le recul le plus important, soit 0,9 pour cent. Le cours du cuivre a perdu 1 cent US à 3,20 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Sherritt International (TSX:S) a cédé 11 cents à 3,79 $.

Le groupe des actions aurifères a pour sa part réalisé le gain le plus important, de 1,82 pour cent, malgré la baisse du cours du lingot. Après avoir reculé jeudi à son plus faible niveau en un mois, l'once d'or a cédé vendredi un nouveau 22 $ US à 1308,60 $ US.

Le cours du pétrole brut a glissé de 39 cents à 108,21 $ US le baril à New York.

PLUS:pc