NOUVELLES

Idle No More contre la Charte

13/09/2013 10:37 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST

Le mouvement autochtone Idle No More s'oppose à la Charte des valeurs québécoises présentée par le gouvernement Marois.

Il juge que la Charte est exclusive et il invite les Québécois à la rejeter.

La porte-parole du mouvement, Mélissa Mollen Dupuis, estime que la Charte fait complètement abstraction des valeurs autochtones. « Elle ne représente pas du tout la grandeur que le Québec peut avoir et ça ferme la conversation entre les peuples autochtones et québécois alors que nous sommes censés être un peuple fondateur », déplore-t-elle.

La ministre déléguée aux Affaires autochtones du gouvernement du Québec, Élizabeth Larouche, précise de son côté que les Autochtones ne sont pas soumis à la Charte.

« Ça exclut quand même les idéaux des Premières Nations dans une charte qui est québécoise », répond Mélissa Mollen Dupuis.

La grande chef du Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg, Alice Jérôme, croit pour sa part que la Charte aura des impacts importants sur l'ensemble des cultures québécoises, notamment celle des Premières Nations. « Madame Marois devrait plus regarder les autres peuples qui composent le Québec », affirme-t-elle.

Le mouvement Idle No More encourage les membres des Premiers Peuples à porter fièrement leurs symboles religieux, spirituels et culturels.

PLUS:rc