NOUVELLES

Égypte : les pro-Morsi manifestent de nouveau

13/09/2013 05:06 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

L'Égypte a encore vécu une journée sous haute tension vendredi. Des heurts entre les forces de l'ordre et des manifestants appuyant le président déchu Mohamed Morsi, sortis par milliers dans plusieurs villes égyptiennes, ont fait au moins un mort à Alexandrie, alors que l'armée lançait une offensive dans le Sinaï contre les insurgés.

Au Caire, plusieurs milliers de manifestants ont défilé en direction de la place Rabia al-Adawiya, bloquée par les soldats. Elle avait été, avec la place Nahda devant l'Université du Caire, l'épicentre, le 14 août, de la destruction des campements pro-Morsi dans la capitale égyptienne. Des centaines de personnes avaient été tuées lors de l'intervention.

Scandant des slogans contre le « pouvoir militaire », d'autres manifestants se sont dirigés vers le palais présidentiel au Caire, rapporte l'agence officielle Mena.

Dans la province de Beheira, dans le nord du pays, la police a tiré du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants à Mahalla et Tanta, dans le Delta du Nil, ont précisé des sources de sécurité et les médias d'État.

L'armée passe à l'attaque dans le Sinaï

Appuyés par les hélicoptères, les militaires ont lancé vendredi une offensive dans la péninsule pour déloger les insurgés. Ces derniers multiplient les attaques contre les forces de l'ordre depuis l'éviction du président Mohamed Morsi.

Les services de sécurité font état de trois soldats blessés lors des opérations dans trois villages différents.

Les mêmes sources rapportent que les insurgés, armés de roquettes et de grenades, mènent des attaques régulièrement contre les militaires et les policiers, dont 50 ont perdu la vie dans ces violences depuis le 3 juillet.

PLUS:rc