NOUVELLES

Dominique Strauss-Kahn sera conseiller financier pour le gouvernement serbe

13/09/2013 03:58 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST

BELGRADE, Serbie - L'ancien président du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn, qui est toujours sous le coup d'accusations de proxénétisme en France, sera conseiller économique pour les principaux responsables du gouvernement serbe, a annoncé le vice-premier ministre de ce pays des Balkans.

Aleksandar Vucic a déclaré jeudi soir, sur les ondes de la télévision d'État, que M. Strauss-Kahn le conseillera, lui, le premier ministre et le ministre des Finances, sur la restructuration de l'importante dette étrangère du pays.

M. Vucic a estimé que les accusations auxquelles M. Strauss-Kahn fait face ne nuisaient pas à sa réputation d'expert en finances. Affirmer le contraire, a poursuivi M. Vucic, serait aussi illogique que de dire que les capacités de peintre de Picasso devraient être jugées en fonction des mauvais traitements de certaines femmes et enfants au cours de sa vie.

L'affaire française concerne un présumé réseau de prostitution hôtelière. Les avocats de M. Strauss-Kahn ont indiqué que celui-ci avait participé à des soirées «libertines», mais qu'il ne savait pas que certaines femmes étaient payées.

Aucune date n'a été avancée pour le procès de M. Strauss-Kahn et de 13 autres personnes en France, où il n'est pas illégal de payer pour des relations sexuelles, mais où il est interdit d'effectuer de la sollicitation ou de tenir une entreprise de prostitution.

Cette affaire a ramené M. Strauss-Kahn sous les feux de l'actualité, après son arrestation à New York en mai 2011, en vertu d'allégations d'agression sexuelle contre une femme de chambre. Il a démissionné du FMI avant que les accusations ne soient abandonnées.

Toujours selon M. Vucic, l'ancien chancelier autrichien Alfred Gusenbauer, qui a travaillé comme consultant pour le président kazakh Nursultan Nazarbayev, deviendra un conseiller politique pour le gouvernement serbe.

PLUS:pc