NOUVELLES

Chine : enquête sur la pharmaceutique Bayer

13/09/2013 06:41 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST

Les autorités chinoises se sont rendues fin août dans les bureaux de Bayer afin d'enquêter sur des soupçons de concurrence déloyale, a annoncé vendredi le laboratoire pharmaceutique.

Les autorités enquêtent actuellement sur plusieurs groupes pharmaceutiques, chinois ou étrangers, soupçonnant des pratiques de corruption dans la fixation des prix.

« Nous prenons l'enquête au sérieux et coopérons pleinement avec les autorités », a dit Bayer à Reuters, sans donner de détails sur la nature de l'enquête menée par l'Administration publique de l'Industrie et du Commerce (SAIC), l'un des trois régulateurs du marché national.

Vers 8 h 40 GMT, l'action du groupe, qui tire un quart de son chiffre d'affaires de la région Asie-Pacifique, était en baisse de 0,5 % à 83,04 euros à la Bourse de Francfort.

L'agence Chine nouvelle rapportait au début mois que la police chinoise avait établi qu'un scandale de corruption visant GlaxoSmithKline en Chine n'était pas le fait d'individus isolés, mais avait été organisé par le groupe pharmaceutique britannique. 

D'autres groupes pharmaceutiques étrangers, notamment le suisse Novartis, le français Sanofi et l'américain Eli Lilly, font l'objet de soupçons similaires en Chine.

Sanofi a déclaré le mois dernier prendre « très au sérieux » les informations rapportées par un journal chinois selon lesquelles ses équipes auraient versé des pots-de-vin à de nombreux médecins en Chine.

Reuters

PLUS:rc