NOUVELLES

Carlito Dalceggio: de l'art contemporain sur la monnaie canadienne

13/09/2013 01:49 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST
Courtoisie

La Monnaie royale canadienne a récemment créé une nouvelle série de pièces en argent fin sur la thématique de l'art contemporain canadien. L'artiste montréalais Carlito Dalceggio a été choisi pour le motif de la première pièce. Dans son œuvre, Harmony, il montre la fusion de l'humanité et de la nature, sa définition du Canada. Sa création est renforcée par le jeu de différents lustres et la finition de la pièce. Son design est un récit circulaire. Comme il n'y a pas de point de départ, on peut l'admirer de n'importe quel angle.

La magnifique pièce fait allusion à une myriade d'influences. Certaines parties peuvent être vues comme des hiéroglyphes, des lignes évoquent une créature de jeu vidéo et d'autres encore, un huard. Il y a un sens de l'esprit tribal et le réalisme de l'ultime symbole canadien : la feuille d'érable. Partout sur la pièce, on trouve aussi des yeux. Interprétés de profil, ils peuvent être lus comme des talismans protecteurs ainsi que des gestes de reconnaissance. Des formes traditionnelles, telles que des ailes et des bouches sont réduites à une expression simple, presque enfantine. En isolant un symbole reconnaissable et en le faisant sien grâce à son approche de la conception, l'artiste confère aux éléments une nouvelle identité. Les lignes rythmiques de la pièce de monnaie attirent le spectateur dans une sorte de simplicité chamanique. Bien qu'il n'y ait pas de réalisme en soi, on peut reconnaître les formes de l'homme et de la nature, la vision du Canada de Dalceggio.

Originaire du Canada, Carlito Dalceggio voyage beaucoup et « puise l'inspiration dans [ses] pérégrinations nomades. » Au cours des dix dernières années, il a vécu à Bali, au Mexique, à Paris et New York, ainsi que chez lui, à Montréal. L'artiste utilise souvent le cercle dans son travail. « Il suggère l'absolu érotisme de la ligne parfaite. » Carlito Dalceggio a fait des performances de « peinture en direct », il a aussi participé à des événements de premières du Cirque du Soleil et de spectacles somptueux du festival Luminato de L'Oréal, à Toronto. Ses influences sont aussi diverses que l'écriture surréaliste et automatiste de même que le cinéma contemporain.

Également un flamboyant muraliste, c'est pour ce talent que le co-propriétaire de Chez Delmo, Benoit Dessureault, amateur d'art et collectionneur, l'a invité à créer des fresques sur les murs de son restaurant emblématique de Montréal, où la nouvelle pièce de monnaie fut lancée. Carlito a eu des expositions solos à Miami, Toronto, Strasbourg, Paris, New York et Bali. Il a pris part à des expositions collectives à Istanbul et à Mexico, ainsi qu'à la création de murales commandées dans des villes comme Vladivostok et, bien sûr, Montréal, où il était représenté par la Galerie SAS, qui vient de fermer. Il y a une semaine, il a terminé une grande fresque murale à Rivière-des-Prairies.

La pièce faite à 99,99 % d'argent pur, d'une valeur nominale de 20 $, se vend 89,95 $. « Nous avons déjà vendu 48 % de l'édition limitée de 7500 pièces », commente Annie Dubreuil, chef de produits, Stratégie marketing et Développement de produits, à la Monnaie royale canadienne.