POLITIQUE

Appui à un mafioso : un candidat de Marcel Côté se retire la course

13/09/2013 11:41 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST
PC

Francesco Ierfino, candidat de la Coalition Montréal dirigée Marcel Côté, se retire de la course au poste de conseiller d'arrondissement du district de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles à la suite d'allégations.

M. Ierfino a été critiqué dans certains médias pour avoir appuyé la demande de retour au pays de Moreno Gallo, un des plus influents mafiosi montréalais, expulsé du pays il y a un an et demi. Ce proche du clan Rizutto a été condamné à une peine de prison à perpétuité dans les années 70 après avoir été reconnu coupable de meurtre. Il a obtenu une libération conditionnelle en 1983, mais celle-ci a été annulée il y a quelques années à la suite de l'Opération Colisée.

Dans un communiqué émis vendredi matin, M. Ierfino précise qu'il abandonne la course à la suite d'allégations répandues par ses adversaires, sans donner aucun détail sur ces allégations.

« Bien que ces prétentions soient dénudées de tout fondement, elles portent atteinte à ma vie professionnelle et sont un poids pour ma famille », a déclaré M. Ierfino. Je tiens à dire aux citoyens de Rivière-des-Prairies que c'est avec fierté que je les aurais représentés à l'arrondissement, mais que les conséquences des attaques injustes de mes adversaires à mon endroit m'ont forcé à y renoncer », dit-il.

Le chef de Coalition Montréal, Marcel Côté n'a pas encore réagi.

Francesco Ierfino, candidat de la Coalition Montréal dirigée Marcel Côté, se retire de la course au poste de conseiller d'arrondissement du district de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles.

Dans un communiqué émis vendredi matin, M. Ierfino précise qu'il abandonne la course à la suite d'allégations répandues par ses adversaires. il ne donne aucun détail toutefois sur ces allégations.

« Bien que ces prétentions soient dénudées de tout fondement, elles portent atteinte à ma vie professionnelle et sont un poids pour ma famille », a déclaré M. Ierfino. Je tiens à dire aux citoyens de Rivière-des-Prairies que c'est avec fierté que je les aurais représentés à l'arrondissement, mais que les conséquences des attaques injustes de mes adversaires à mon endroit m'ont forcé à y renoncer », dit-il.

Le chef de Coalition Montréal, Marcel Côté n'a pas encore réagi. 

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Qui se présente? Qui ne se présente pas?