NOUVELLES

850 constats de décès à distance émis dans Chaudière-Appalaches

13/09/2013 03:57 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

Environ 850 constats de décès à distance ont été émis par des médecins de l'Hôtel-Dieu de Lévis depuis la mise en place du projet il y a deux ans et demi dans la région de Chaudière-Appalaches.

Les constats de décès à distance permettent d'éviter aux ambulanciers de transporter systématiquement une dépouille à l'hôpital pour qu'un médecin constate le décès.

La procédure s'effectue au téléphone en collaboration avec les ambulanciers, le personnel infirmier de l'Unité de coordination clinique des services préhospitaliers d'urgence (UCCSPU) du CSSS Alphonse-Desjardins et le médecin répondant.

La procédure permet de libérer plus rapidement les équipes ambulancières. L'équipe évalue sauver ainsi 70 minutes en moyenne par intervention.

« Constater un décès à distance prend environ 50 minutes, entre le moment de l'appel du technicien ambulancier et le moment où il redevient disponible pour un service à la population. Cependant, s'il fait le trajet complet à l'hôpital et qu'il revient à son point de service, le temps est de deux heures une minute », explique Alain Tanguay, directeur médical à l'UCCSPU.

Depuis la mise en place du projet, 1050 demandes de constats de décès à distance ont été faites dans Chaudière-Appalaches. Dans plus de 80 % des cas, les constats ont été réalisés.

Pour certaines raisons, comme une équipe médicale débordée, l'absence d'une cause probable de décès ou d'une maison funéraire identifiée, les constats doivent encore être réalisés par un médecin à l'hôpital.

Le projet sera instauré dans la région de la Capitale-Nationale d'ici six mois.

En plus de Chaudière-Appalaches, le processus est déjà établi au Bas-Saint-Laurent, au Saguenay-Lac-Saint-Jean et Gaspésie.

PLUS:rc